Lancement du stade toulousain dans les NFT

Le Stade Toulousain se lance dans les NFT

L’engouement des NFT (Non Fungible Token) s’empare du stade toulousain. Le club a annoncé lundi 9 mai, lancer sa collection de NFT pour les « amoureux du rugby » et les “NFT enthousiastes”.

C’est une première pour le club de rugby toulousain qui va se lancer dans le monde du web 3.0. Grâce à la technologie Arianee qui fournit aux entreprises les outils pour créer et distribuer le NFT de leur choix, les porteurs du bouclier de Brennus lancent leur première collection d’actifs numériques. Leur projet est également porté par Horrea, conseillant et accompagnant le stade toulousain.

Pour comprendre ce que sont les NFT dirigez-vous vers cet article : Que sont les NFT, à quoi servent-ils ?

Un lancement en 2 étapes

Dans un premier temps, 18 754 NFT, équivalent au nombre de places du stade Ernest-Wallon vont être distribués aux abonnés et supporters. Pour espérer avoir un jeton numérique, il suffira de cliquer sur un lien ou scanner un QR code qui sera diffusé à la communauté. Vous pourrez ainsi, récupérer gratuitement dans votre Wallet le NFT de la saison 2021-2022 du Stade Toulousain.

Ensuite, en référence à la date de création du club, 1 907 NFT « premium » seront rendus accessibles aux détenteurs des 18 754 premiers. Il y a 3 manières d’espérer acquérir un de ces jetons premium : 15% d’entre eux gratuitement, via un tirage au sort, 40% vendus à un prix de 30 euros et 40% vendu en cryptomonnaie au prix de 0.015 ETH. Les 5% restants sont réservés pour les joueurs, partenaires et acteurs du club.

Des NFT pour « enrichir sa relation avec sa communauté de supporters »

Le club rouge et noir veut se servir de cette nouvelle technologie pour rassembler ses supporters en France et à l’international. Les détenteurs des actifs numériques premium auront même accès à des produits, expériences et surprises exclusives pour la fin de saison.

Le club déclare : « Ainsi, une écharpe personnalisée et nominative sera envoyée à chaque possesseur de NFT Premium. Ceux-ci auront également la possibilité d’adresser leurs messages de soutien directement aux joueurs par le biais d’écrans présents dans les vestiaires et au centre d’entraînement. Ils participeront également à des tirages au sort permettant de gagner des expériences uniques telles qu’une visioconférence avec les acteurs du club, la participation à une conférence de presse ou encore le fait de pouvoir vivre un match au plus proche du terrain. »

Le stade toulousain devient ainsi le premier club de rugby à se lancer dans l’univers des NFT. Didier Lacroix, Président du Stade Toulousain déclare : « C’est dans la nature du Stade Toulousain d’être précurseur et d’ouvrir la voie. Le web3 pose de nombreuses questions et cette première expérimentation va nous permettre d’apprendre afin de ne pas manquer cette révolution majeure. C’est pourquoi nous avons pensé un dispositif complet, accessible à tous et à très forte valeur ajoutée pour nos supporters. »

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*