La Mêlée rouverte

la-melee-rouverte

Très (trop ?) ambitieuse en 2016 et en 2017, l’association occitane du numérique, La Mêlée, retombe sur ses pieds en 2018.

L’association occitane du numérique, La Mêlée, a voulu suivre le tempo imposé par la naissance des « grandes régions » et de l’Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, composée de 13 départements. C’est une ambition que l’association a payé au prix fort : son bilan était passé dans le « rouge » en 2017 (- 50 K€). Il est repassé dans le vert en 2018 (+ 21 K€).

Comment expliquer le « passage à vide » de 2016/2017 et le retour à meilleure fortune en 2018 (avec une vingtaine de milliers d’euros de bénéfices, on ne peut pas parler de « fortune ») ? La Mêlée a logiquement investi beaucoup pour développer sa présence, à commencer par les deux grandes métropoles régionales, Montpellier et Toulouse. Les dépenses ont également concerné d’autres territoires et 11 départements non-concernés par une « métropole régionale » (en résumé, Montpellier et Toulouse).

Base de tout : les adhérents

De nombreux indicateurs sont en progression. C’est notamment le cas pour le nombre d’événements organisés, qui a atteint 580 en 2018. Dans ce cadre, plus de 26 000 personnes ont participé à ces rendez-vous en Occitanie, dont 9 500 pour le festival « La Mêlée Numérique », qui a eu lieu au début de l’automne 2018. De même, trois commissions ont été créées en 2018 : BIM (Building Information Modeling), Datas et Handicap. Le principal bémol concerne le nombre d’adhérents, qui stagne et ne passe pas la barre des 500. Ce sera l’une des priorités de 2019 et des années à venir. Pour le reste, les perspectives de développement de La Mêlée (qui fêtera son 20ème anniversaire l’an prochain) ne manquent pas : l’association a été labellisée par la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée pour 3 ans afin de sensibiliser les PME à la transformation numérique, elle a remporté l’appel à projet concernant l’animation de la crypte de l’église Saint-Aubin (voir l’article), l’animation de la structure de Météo France dédiée aux startups (Green Tech Verte), le lancement du « Mois de l’Emploi numérique », en octobre 2019, avec des éditions de JobsTIC qui auront lieu à Toulouse, à Montpellier, à Carcassonne ou à Rodez (un JobsTIC a eu lieu à Nîmes ce 13 juin)…

En l’occurrence, l’association passe également la vitesse supérieure dans l’est de l’Occitanie. A Montpellier, La Mêlée en emménagé fin 2018 dans les locaux du Village by CA et se développe notamment dans les domaines du tourisme, de la e-santé, de la cybersécurité, de la food tech et du sport connecté (l’association a accompagné des startups occitanes au Québec début juin, voir l’article annonçant le programme)…

L’inclusion par le numérique

Nadia Pellefigue, vice-Présidente de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée et notamment en charge du numérique, est intervenue lors de l’assemblée générale de La Mêlée pour rappeler les actions de la Région. « Elles visent toutes à faire du numérique un outil d’inclusion. Cela concerne les femmes, mais aussi les jeunes en décrochage scolaire, les personnes en situation de handicap, ou encore celles qui sont en difficulté au niveau économique. Concernant ce dernier sujet, faire du numérique un levier d’inclusion est d’autant plus important en Occitanie que les trois départements les plus pauvres de France sont dans la région (note de la rédaction : l’Aude, le Gard et les Pyrénées Orientales).

Dernier point : lors de cette assemblée générale, La Mêlée a élu 17 membres de son conseil d’administration, qui fait logiquement une place de plus en plus forte aux représentants de l’est de l’Occitanie.

Pascal Boiron

partagez cet article !:

Laisser un commentaire