La crypte de Saint-Aubin réinvestie

la-crypte-de-saint-aubin-reinvestie

La crypte de l’église toulousaine Saint-Aubin abritera à partir de fin 2021 les métiers de la 3D.

Inoccupée depuis près de 20 ans, la crypte de l’église de Toulouse Saint-Aubin va revivre à partir de fin 2021. Le projet consiste à réaménager les 1 500 m² de la crypte pour qu’elle accueille les différents métiers de la 3D. Le dossier réunit des investisseurs (la Banque des Territoires ou Keys Asset Management), des intervenants pour la conception et la réalisation de l’ouvrage (ICADE, Seuil, Quartiers Lumières…), Startway (filiale de La Poste) pour l’exploitation ou La Mêlée pour l’animation. En l’occurrence, la commission 3D de La Mêlée s’est fortement investie dans le projet, notamment pour réaliser les simulations des aménagements de la crypte et le séquençage des espaces dédiés à la 3D (voir la photo ci-dessous) : la production, la création digitale, la partie émotion et la zone d’expérimentation. Un des principes de la conception des aménagements a été d’amener le plus de lumière naturelle possible vers la crypte, ce qui suppose de décloisonner et de vitrer au maximum cet espace. Par ailleurs, la future crypte sera modulable, afin de pouvoir privatiser certains espaces.

Le projet a été présenté dans les locaux de La Mêlée, situés au 27 rue d’Aubuisson, quasiment en face de l’église Saint-Aubin. Pour l’occasion, trois startups ont présenté des projets dédiés à la crypte de Saint-Aubin : BiovaFarm, OBlok et OSMuse. BiovaFarm a proposé qu’un espace soit réservé dans la crypte à la production de légumes « hors sol ». Nouveau média dédié aux cryptomonnaies et à la blockchain, Oblok a logiquement proposé la création d’une « crypte’O’monnaie ». OSMuse (mélange de l’acronyme OSM – pour Open Street Map – et de « muse ») a pour sa part présenté sa solution de tourisme géolocalisé sur smartphone. Les trois entreprises se présenteront lors de pitchs vidéos qui seront diffusés au cours des semaines à venir.

Pascal Boiron, MID e-news

You can tell friends this post!:

Laisser un commentaire