Vers un syndicat des serviteurs numériques

Les nouvelles machines répondant à la voix sont faute de mieux appelées « majordomes numérique », mais il faudra encore quelques mois pour qu’elles comprennent le Français.

Les 5 « GAFAM » (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) ont annoncé (ou vont le faire) leur système d’assistant numérique répondant à la voix de la maîtresse et ou du maître. Elles s’appellent Alexa chez Amazon ou Cortana chez Microsoft. On les appellent aussi SIRI (nouvelle génération) chez Apple ou plus sobrement « Google Assistant » chez… Google. Facebook – qui est le seul à ne rien avoir annoncé pour l’instant- a simplement communiqué sur le fait qu’il avait débauché le responsable du programme SIRI chez Apple, ce qui confirme pour tout le moins qu’il ne se désintéresse pas du sujet (voir notre revue de web).

Bien sûr, ces « majordomes numériques » ne prendront pas la place de la pléthore de serviteurs que l’on voit dans une série culte comme « Donwtown Abbey).

Cela étant dit, ces robots domestiques pourraient prendre la place de techniciens d’entretien, de chargés de l’entretien d’espaces verts, de surveillants, de serveuses ou serveurs, de gardiens de nuit, de réceptionnistes, concierges, de guides, etc…

Dans ce contaxte, il ne serait pas étonnant que ce soit en France que naisse le premier syndicat des majordomes numériques, précisant notamment à quelles heures il serait envisageable de faire appel à eux et d’obtenir la garantie qu’aucun robot de détruira un emploi.

En attendant, la France compte 32 000 « robots » : c’est deux fois moins qu’en Italie et quatre fois moins qu’en Allemagne (Données 2015). Depuis, le cap des 40 000 ne semble toujours pas franchi en France tandis que celui des 300 000 est passé en Allemagne. Mais tout cela, Alexa, Cortana, Siri, Google Assistant ou d’autres vous le dirons mieux que nous !

MID e-news

Crédit illustration : © ra2 studio – Fotolia.com

Pascal Boiron était un journaliste spécialisé dans l'économie du numérique depuis 1987, il a notamment travaillé pour Technologies Bancaires, 01 Informatique, Décision Micro, Le Monde Informatique, Distributique... Il a co-fondé l'Agence "Campagne de Presse" en 2003 . Depuis 2009, Pascal était le rédacteur en chef de MID e-news. Il nous a malheureusement quitté en janvier 2020.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*