Twitter : l’innovation moquée

En annonçant le doublement du nombre de caractères des messages (280 au lieu de 140), Twitter pensait rebondir, mais…

Le jour de l’annonce, l’innovation était saluée par les observateurs et l’action en bourse de Twitter redressait même un peu la tête. Dès les jours suivants, la majorité des analystes moquaient cette rupture, principalement en notant qu’elle était surtout motivée par l’absolue nécessité pour Twitter de rebondir au vu de sa mauvaise situation financière (voir notre revue de web MID e-news Everywhere).

Certains analystes ont même déclaré que Twitter allait directement concurrencer Facebook en allongeant la longueur de ses message et prenait donc un risque très important, ou encore que Twitter perdait son temps à mobiliser ses ressources sur ce sujet alors que la plupart des grands acteurs du numérique s’intéressait en priorité à des sujets comme l’intelligence artificielle, la réalité augmentée ou l’internet des objets…

Quant aux utilisateurs, les réactions les plus amusantes concernent la possibilité pour le Président Donald Trump de s’exprimer bientôt en 280 au lieu de 140 !

MID e-news

Pascal Boiron était un journaliste spécialisé dans l'économie du numérique depuis 1987, il a notamment travaillé pour Technologies Bancaires, 01 Informatique, Décision Micro, Le Monde Informatique, Distributique... Il a co-fondé l'Agence "Campagne de Presse" en 2003 . Depuis 2009, Pascal était le rédacteur en chef de MID e-news. Il nous a malheureusement quitté en janvier 2020.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*