Startups : l’Occitanie très en vue

Parmi les territoires où les startups ont intérêt à s’installer, l’Occitanie – et ses deux métropoles French Tech Toulouse et Montpellier – est de mieux en mieux placée dans les classements, ce qui contredit l’idée qu’il y aurait “trop” de structures dédiées.

Depuis quelques mois, la cote de l’Occitanie et de ses deux métropoles labellisées French Tech (Toulouse et Montpellier), ne cesse de grimper dans les classements publiés par les médias ou les analystes. Forbes, Boursorama, Trendeo et bien d’autres estiment ainsi que l’Occitanie est aujourd’hui une terre d’accueil privilégiée pour les porteurs de projet.

Dans ce contexte, l’actualité foisonnante des startups dans l’agglomération ne conduit pas à se lamenter et à répéter que “trop d’événements se font concurrence”. Au contraire, on doit se réjouir d’une telle profusion car elle illustre le dynamisme de ce territoire. Rappelons, sans les citer tous, les principaux événements censés se faire concurrence. Le rapprochement de Digital Place et de French South Digital ? Il témoigne au contraire de la volonté de la région Occitanie de ne parler que d’une seule voix. L’installation de l’accélérateur NUMA à Toulouse ? C’est au contraire une excellente nouvelle pour l’Occitanie puisque NUMA, en dehors de Paris où il a été créé, n’est présent en France qu’à Montpellier et à Toulouse. La multiplication des structures de pré-incubation, d’incubation, de coworking, etc. ? C’est avant tout le signe de la vigueur du tissu local des porteurs de projet. “Le Starter”  de Toulouse ? Animé par La Mêlée, il vient encore de sélectionner 7 projets lors du crash-test qui a eu lieu le 20 novembre 2017 au Quai des Savoirs : Talir, Steadycook, Gogowego, Flybot, Match Your Match, Guide Me et Cinema à 1€). Citons également le rôle structurant du BIC (Business Innovation Center, 4ème incubateur au niveau mondial selon UBI Index) à Montpellier, l’IoT Valley à Labège, @Home, le BizLab ou le Village by CA à Toulouse, sans oublier les événements en cours ou à venir : les startups lauréates de Capitole Angels (ce 30 novembre 2017) ou la soirée Incubateur Midi-Pyrénées (le 7 décembre 2017). De plus, on peut évoquer le projet de la « Cité des Startups », initié par la Région Occitanie et qui comprend notamment un incubateur de 9 000 m². Rappelons également que ce média, MID e-news, apporte sa pierre à l’édifice via le partenariat mis en place avec l’entité montpelliéraine Start2You et la diffusion croisée de pitchs vidéos de startups occitanes, afin d’acroître leur visibilité dans les 13 départements de la région et au-delà.

Au niveau national, on trouve également des esprits chagrins pour dire qu’avec plus de 230 incubateurs et plus de 50 accélérateurs, la France compte trop de structures dédiées aux startups et que, de toute façon, 90% des startups ne survivent pas au-delà de trois ans. Deux réponses s’imposent. La première, c’est qu’il n’y a jamais eu autant de levées de fonds en France (plus de 700 en 2017 selon les prévisions du cabinet américain CB Insights), et jamais autant de fonds levés (environ 4,5 milliards de dollars). La seconde, c’est que si effectivement 90% des startups ne “tiennent pas la route” plus de trois ans, la France a tout intérêt à en créer beaucoup pour que le nombre d’entreprises pérennes soit lui aussi important !

MID e-news

Pascal Boiron était un journaliste spécialisé dans l'économie du numérique depuis 1987, il a notamment travaillé pour Technologies Bancaires, 01 Informatique, Décision Micro, Le Monde Informatique, Distributique... Il a co-fondé l'Agence "Campagne de Presse" en 2003 . Depuis 2009, Pascal était le rédacteur en chef de MID e-news. Il nous a malheureusement quitté en janvier 2020.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*