Sogeclair : à fond dans la 3D

Sogeclair Aerospace exploite au maximum le potentiel de l’impression 3D. L’entreprise étudie des sous-ensembles complets de structures et de systèmes, totalement intégrés.

Sogeclair évalue ainsi les limites des technologies de fabrication additive, mais surtout découvre des solutions jusqu’alors inédites et des potentiels énormes. En 2013, Sogeclair Aerospace s’est lancé dans un projet collaboratif de R&D (appel à projet Régional AEROSAT), baptisé ALMIA (Additive Layer Manufacturing for Industrial Applications). L’entreprise a proposé au CNES de prendre part au projet visant à démontrer l’intérêt de l’impression 3D appliquée à des pièces de satellites.

L’issue de ce projet est allée au-delà de la démonstration d’intérêt et de faisabilité menée en collaboration avec FUSIA/ESTEVE, l’Institut Clément Ader et Ratier Figeac. En effet, le CNES a souhaité appliquer le résultat de l’étude à une pièce de vol aujourd’hui certifiée ! TARANIS, satellite scientifique d’observation des phénomènes météo, sera donc lancé équipé d’un support SAS (Senseur d’Acquisition Soleil) conçu pour l’impression 3D. Il intègre un maximum de fonctions et de pièces (4 pièces en 1) et offre un gain de masse substantiel (plus de 40%). Il s’agit là d’une première ! La qualification de cette pièce “sensible” du satellite en aluminium AS7G06 prend en compte les sollicitations vibratoires subies lors du tir, la tenue mécanique et les interactions thermiques avec la quantité de matière juste nécessaire,  la mise en œuvre de batteries d’essais (étude de microstructures, tractions, fatigue, propagations de fissure, chocs, conductivité…). Fort de cette expérience, Sogeclair Aerospace vise maintenant à étudier et à fournir des structures de micro/nano satellites s’appuyant sur l’impression 3D métallique grâce à sa nouvelle filiale PrintSky. Cette société est une joint-venture entre Sogeclair et AddUp (fabricant français de machines ALM métalliques). Elle offre au bureau d’étude de Sogeclair la possibilité de marier son savoir-faire de conception à la maîtrise d’un outil de production performant. PrintSky est capable de fournir un service à la carte allant de la conception optimisée pour l’impression 3D à l’industrialisation et la fourniture de pièces qualifiées. Sogeclair transpose ainsi ses activités aéronautiques historiques de « design & build » au secteur spatial, en se dotant des technologies les plus performantes du marché dans le domaine de l’impression 3D métallique.

Présent dans 8 pays (France, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni, Canada, Etats-Unis, Tunisie et Maroc), Sogeclair emploie 1 400 personnes et a réalisé un chiffre d’affaires de 136,5M€ en 2016.

MID e-news

Thomas Pesquet avec la maquette du satellite

Taranis avant sa mission dans l’ISS © CNES 2017

© CNES / PIRAUD Hervé (2016)

Pascal Boiron était un journaliste spécialisé dans l'économie du numérique depuis 1987, il a notamment travaillé pour Technologies Bancaires, 01 Informatique, Décision Micro, Le Monde Informatique, Distributique... Il a co-fondé l'Agence "Campagne de Presse" en 2003 . Depuis 2009, Pascal était le rédacteur en chef de MID e-news. Il nous a malheureusement quitté en janvier 2020.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*