En Occitanie, Sopra Steria recrute sur tous les fronts

Conseil, intégration de systèmes, édition de solutions métier, infrastructure management et business process services. Sopra Steria propose l’une des plus large gamme de service du secteur de la transformation numérique. Une entreprise en forte croissance.

 

Sopra Steria va intégrer 600 collaborateurs en CDI, 150 en contrats en alternance et 200 stagiaires cette année, à Toulouse, Rodez et Montpellier. Photo Sopra Steria DR.

En partenariat avec  

La transformation digitale des entreprises étant le cœur de métier du groupe, rien de surprenant à ce que son activité soit en plein essor, et ses perspectives de recrutement très importantes. « Nous allons ouvrir 600 postes en CDI, 150 contrats en alternance et 200 stages cette année, à Toulouse, Rodez et Montpellier », indiquait au printemps dernier Sandrine Epplin, la responsable recrutement de l’entité intégration Sopra Steria Toulouse. Un vaste plan d’embauches abondé quelques semaine plus tard d’une nouvelle annonce : 200 recrutements programmés pour la seule activité SAP à Toulouse ! Autant d’opportunités à saisir au sein du groupe, mais également de ses deux filiales : I2S (spécialisée en cybersécurité et infrastructure management) et Cimpa (spécialisée PLM).

Des opportunités de reconversion

Les postes s’adressent aux débutants, et à des profils plus expérimentés. Quant aux expertises recherchées, elles sont très variées : développeur, architecte fonctionnel et technique, consultant AMOA, ingénieur sécurité, chef de projet, ingénieur Systèmes, delivery manager, analyste programmeur, ingénieur mobile consultant supply chain, ingénieur SAP, expert robotique, team leader… Autant de spécialistes très convoités. Pénuriques également, ce qui conduit Sopra Steria à multiplier les actions. Collaborateurs ambassadeurs dans les écoles et sur les réseaux sociaux, événementiels recrutement, ouverture à des profils plus atypiques… « Nous essayons d’être innovants et créatifs », résume Sandrine Epplin.

Parmi les dernières initiatives du leader européen de la transformation numérique, la création d’une formation en partenariat avec l’IPI à Toulouse. DigiTalents, accessible aux titulaires de Bac +2, permettra à 25 personnes d’intégrer dès septembre un cursus en alternance, pour pouvoir ensuite décrocher un diplôme Bac +5 et un CDI ! « Nous accueillons également beaucoup de personnes en reconversion, des profils scientifiques que nous formons alors en trois ou quatre mois avant de les recruter. » Outre ces opportunités, la responsable recrutement met en avant l’organisation de la société. « Nous ne sommes pas une start-up, mais nous travaillons de plus en plus en mode collaboratif et agile, ce qui est très apprécié par nos jeunes collaborateurs. »
Les candidats sont invités à postuler sur le site ou directement sur LinkedIn.

 

Ingrid Lemelle

 

 

Diplômée de l’Institut Français de Presse, Chantal Delsouc est spécialiste de l’économie numérique. Rédactrice en chef de MID e-news, elle est également co-fondatrice et directrice de l’agence éditoriale Campagne de presse.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*