Nouvelle-Aquitaine : VIP Micro lutte avec bonheur contre les ransomwares

Le prestataire IT VIP Micro a vu son chiffre d’affaires doubler en 2016, en bonne partie grâce aux nombreuses interventions qu’il a menées chez ses clients pour lutter contre les ransomwares.

Patrick Vasquez, dirigeant de VIP Micro : « Nous avons un très gros travail d’évangélisation à faire. Pour les sociétés qui ont déjà été touchées, c’est assez simple. »

 

La prolifération des ransomwares constitue une manne pour certaines entreprises de services IT comme le béarnais VIP Micro. En 2016, 65% du chiffre d’affaires de cette ESN basée à Tarsacq (64) ont été générés par des interventions liées à ce type de logiciels malveillants. Résultats, l’entreprise a vu ses facturations annuelles croître de 100% à 455 K€ comparées à 2015. « Bien sûr, nous ne nous limitons pas à remédier aux dégâts causés. Bien souvent, nous devons refaire toute l’installation de sécurité et de sauvegarde de nos clients puis fournir des formations », explique Patrick Vasquez, gérant et fondateur de VIP Micro. Ce dernier constate que les entreprises sont de plus en plus touchées par ces attaques mais qu’elles ne se protègent pas pour autant.

« Nous avons un très gros travail d’évangélisation à faire. Pour les sociétés qui ont déjà été touchées, c’est assez simple. Mais pour les autres, les dirigeants nous répondent souvent qu’ils n’ont pas les budgets. C’est aussi lié à une conjoncture économique difficile », explique le dirigeant. Le jeu en vaut pourtant la chandelle aux dires de VIP Micro. Le prestataire dit être intervenu dans des sociétés qui, non contentes d’avoir été infectées, avaient payé des rançons allant jusqu’à 5000 € sans avoir pu récupérer l’intégralité de leurs données.

Environ 50% de croissance attendus en 2017

Pour VIP Micro, la solution contre les ransomwares passe par la réalisation de trois actions indissociables. D’abord par la sensibilisation des équipes. Ensuite par la mise en place de solutions de sécurités appropriées. Enfin, par le déploiement d’une solution de sauvegarde permettant de redémarrer rapidement l’infrastructure en cas de compromission. Afin de diffuser sa bonne parole, VIP Micro cherche d’ailleurs à recruter un commercial supplémentaire, non sans difficulté. Il rejoindra l’effectif de la société qui compte aujourd’hui 5 collaborateurs.

Au-delà de ses prestations dans le domaine de la sécurité, VIP Micro propose également des offres de maintenance, d’audit et de conseil. En 2017, en plus de parvenir à recruter, le prestataire espère dégager entre 600 et 700 K€ de chiffre d’affaires, soit une progression d’environ 50% par rapport à 2016.

Par Fabrice Alessi

Diplômée de l’Institut Français de Presse, Chantal Delsouc est spécialiste de l’économie numérique. Rédactrice en chef de MID e-news, elle est également co-fondatrice et directrice de l’agence éditoriale Campagne de presse.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*