Mobilités du futur : la métropole de Toulouse accueillera le grand congrès ITS fin mai


En partenariat avec

ToulÉco

.

Le congrès Intelligent Transport Systems (ITS) Europe aura lieu au printemps au Meett, à Toulouse. Un événement soutenu par Toulouse Métropole, qui voit là l’occasion de montrer qu’elle s’est emparée du sujet.

Ce sera le premier grand congrès international accueilli par le Parc des Expositions du Meett, à Toulouse depuis son inauguration. Le quatorzième congrès européen de l’ Intelligent Transport Systems (ITS) sera occitan, du 30 mai au 1er juin prochain. L’événement est organisé par Ertico [1], lobby européen spécialisé dans le développement des transports du futur. Entre 3000 et 5000 personnes venues du monde entier sont attendues pour cette manifestation, fruit d’un partenariat public-privé d’acteurs issus de différents secteurs (transports routiers, centres de recherche, constructeurs automobiles, prestataires de services, collectivités locales, etc.). Démonstrations de nouvelles technologies et conférences techniques sur les dernières publications universitaires seront notamment au programme de ces trois jours.

La journée du mercredi sera la seule ouverte au grand public d’un congrès destiné aux industriels et aux acteurs publics du continent européen. Des visites seront aussi organisées à Francazal, où 38 hectares ont été achetés par la Métropole pour en faire justement un lieu d’expérimentations des nouvelles mobilités. Des entreprises comme EasyMile ou Aura Aero ouvriront par exemple leurs portes. En pleine présidence française du Conseil de l’Union européenne, des commissaires européens comme Adina Vălean, chargée des Transports ou le Français Thierry Breton, chargé du Marché intérieur, pourraient faire le déplacement. Côté industriel la présence du grand équipementier automobile allemand Continental, qui possède une présence importante en Occitanie, est déjà annoncée.

Les mobilités du futur, une question clé pour la Métropole

Faire évoluer ses transports est une nécessité pour la Métropole toulousaine. « Nous accueillons 15.000 nouveaux habitants par an à Toulouse. Cela congestionne les transports avec 1000 véhicules de plus chaque mois constatés sur les axes de l’aire urbaine », rappelle Dominique Faure, première vice-présidente de Toulouse Métropole en charge de l’Économie, de l’innovation et de l’emploi. Pour gérer cette croissance, il va falloir s’orienter vers des mobilités davantage décarbonées et plus sobres sur le plan énergétique. « Le transport représente 56 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) et 38 % de l’énergie finale mobilisée sur le territoire », souligne ainsi la maire de Saint-Orens-de-Gameville.

Des problématiques dont la Métropole assure s’être déjà emparée à travers des programmes comme Villagil ou Ecomode. Une vingtaine d’entreprises de la filière mobilité du territoire métropolitain seront d’ailleurs présentes au congrès ITS. Histoire de montrer aux hôtes européens que l’événement n’est pas organisé à Toulouse par hasard.
Matthias Hardoy

Sur les photos : Albert Sanchez, maire de Cugnaux, Dominique Faure, première vice-présidente de Toulouse Métropole en charge de l’Économie, de l’innovation et de l’emploi, Joost Vantomme, CEO d’Ertico, organisateur du congrès européen ITS, et Jean-Claude Dardelet, président de l’Agence d’attractivité de Toulouse Métropole, vice-président de Toulouse Métropole chargé de l’Attractivité, du tourisme, de l’Europe et de l’international. Crédits : Valentine Chapuis – ToulÉco.

Notes

[1] European road transport telematics implementation coordination.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*