La loi de l’offre et de l’offre

La dernière édition du grand salon européen IFA confirment que les grandes marques du numérique rivalisent d’imagination pour proposer au grand public des appareils à l’utilité contestable.

Du 1er au 6 septembre avait lieu l’un des plus grands salons de l’électronique grand public en Europe. Cela se passait en Allemagne. En l’occurrence, l’IFA (Internationale Funkausstellung Berlin) à été l’occasion pour la plupart des grandes marques du numérique d’annoncer le lancement de produits présentés comme très innovants mais dont chacune et chacun de nous auraient très pu se passer.

L’exemple le plus remarquable de cette tendance a été la vague d’annonces de nouveaux appareils (enceintes intelligentes, montres, smartphones, tablettes, matériels électroménagers…) intégrant les assistants vocaux Google Assistant, Alexa d’Amazon ou Cortana de Microsoft.

Des dizaines seront lancés d’ici Noël 2017, par Sony, Panasonic, LG, JBL, etc. On savait qu’il était possible, via ces assistants vocaux, de demander des choses aussi indispensables que le lancement de telle ou telle chanson ou de telle ou telle chaîne de télévision, mais, comme le montre notre revue de web, il sera désormais possible de demander à la machine à laver le linge combien de temps il reste avant la fin du cycle ou de demander à son réfrigérateur américain de fabriquer davantage de glaçons. On se demande vraiment comment nous faisions pour nous en passer, avant l’avènement de la loi de l’offre et de l’offre.

MID e-news

Pascal Boiron était un journaliste spécialisé dans l'économie du numérique depuis 1987, il a notamment travaillé pour Technologies Bancaires, 01 Informatique, Décision Micro, Le Monde Informatique, Distributique... Il a co-fondé l'Agence "Campagne de Presse" en 2003 . Depuis 2009, Pascal était le rédacteur en chef de MID e-news. Il nous a malheureusement quitté en janvier 2020.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*