L’Occitanie, bonne élève pour la construction de bâtiments durables


En partenariat avec

ToulÉco

.

Avec 230 bâtiments tertiaires labellisés pour leurs performances énergétiques, la région Occitanie occupe le 5e rang des régions françaises les mieux classées selon l’opérateur public Certivéa.

L’Occitanie ambitionne de devenir la première région à énergie positive d’Europe d’ici 2050. Et d’ici là, elle s’en donne les moyens. Illustration le 18 mars dernier, à Toulouse. Ce jour-là, le Meett était récompensé par le label Haute qualité environnementale (HQE) niveau exceptionnel, et 4 étoiles en énergie par Certivéa. L’ouvrage, plusieurs fois audité au cours des quatre ans de chantier, a finalement été jugé exemplaire en termes de respect de l’environnement, grâce notamment à une conception architecturale peu consommatrice d’espace et à l’utilisation de matériaux sobres.

Vertueux, il produit aussi plus d’énergie qu’il n’en consomme, grâce à une ombrière photovoltaïque de trois hectares qui fournit l’équivalent de la consommation annuelle de 10.000 habitants. « C’est une première en France pour un centre de convention de plus de 50.000 m2, mais c’est surtout le signe d’une vraie dynamique de territoire », estime Patrick Nossent, le président de Certivéa. Il décrit « un très bon bilan de la région Occitanie sur le sujet, tiré par les deux métropoles, Toulouse et Montpellier, qui concentrent le plus grand nombre de bâtiments certifiés ».

La Haute-Garonne en tête

L’opérateur certifie uniquement des bâtiments tertiaires (bureaux, écoles, équipements publics et administratifs) et place sur le sujet la métropole toulousaine en tête de la région Occitanie (avec 33% des bâtiments et infrastructures certifiés). La Haute-Garonne supplante quant à elle tous les autres départements (49,5% des labels), suivie par l’Hérault (26%), les Pyrénées-Orientales (8,5%) et le Gard (4%). « Depuis les accords de Paris en 2015, la prise de conscience a été générale, d’abord chez les opérateurs privés et maintenant dans le public », souligne Patrick Nossent. « Au niveau national, l’Occitanie se classe au 5e rang des régions les plus engagées, avec 230 certifications et labels. »

Les bureaux restent, d’après le spécialiste, les plus certifiés : 56% des bâtiments ayant reçu la certification en Occitanie. Mais les élus auraient aussi largement pris la mesure du phénomène pour les bâtiments publics, avec à la clé des économies d’exploitations non négligeables de 20 à 30% par an et la garantie de retarder l’obsolescence de leur patrimoine.
Béatrice Girard

Sur la photo : Le Meett, labellisé HQE niveau exceptionnel et 4 étoiles en énergie. Une première nationale pour un centre de convention de plus de 50.000 m2. Crédit : Rémy Gabalda-ToulÉco.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*