L’iMSA inaugure de nouveaux bureaux à Montauban

Après les bouleversements organisationnels qu’a provoqué la crise de la covid-19, la iMSA a décidé de faire peau neuve en faisant de son site historique montalbanais un lieu de travail tourné vers l’avenir. Par ailleurs, la société annonce le recrutement de 60 personnes prévu pour 2022.

C’était le mercredi 20 avril que la iMSA, spécialisé dans le développement les systèmes d’information de la sécurité sociale agricole, inaugurait ses nouveaux bureaux à Montauban. Au total, plus de 4000 m2 seront ainsi dédiés à l’activité de la société. Fruit d’un projet de transformation lancé il y a deux ans de cela, avec pour objectif, non seulement de gagner en agilité, mais aussi d’anticiper les changements des habitudes de travail que la pandémie de la covid-19 commençait à chambouler. « La transformation organisationnelle importante qui s’est opérée ces 24 derniers mois permet à nos équipes de mener des projets selon une méthode agile et une approche itérative très orientée utilisateurs », a précisé Jacques Bouldoires, directeur général iMSA. Parmi les changements drastiques évoqués figure celui de la généralisation du télétravail, devenu aujourd’hui aussi possibilité extrêmement demandée, notamment par la nouvelle génération en passe d’entrer sur le marché de l’emploi. « Cela doit nous permettre d’attirer les prochains talents et de les conserver », a énoncé François-Emmanuel Blanc, directeur général de la caisse centrale MSA.

Télétravail, à consommer avec modération

Seulement voilà. À défaut de faire passer ses équipes en 100 % télétravail (ce qui à l’évidence remettrait en doute la pertinence d’inaugurer de nouveaux locaux), la iMSA demeure convaincue par la nécessité de repenser ses méthodes et son organisation afin de conserver une dynamique la plus collaborative possible. « Les deux dernières années ont aussi montré la nécessité de regrouper les équipes pour souder les liens. Le télétravail permet de garder le contact, mais rien ne remplace les réunions physiques », explique François-Emmanuel Blanc. Salles modulables équipées de systèmes de visioconférence se fondent ainsi avec bureaux traditionnels afin de faire de ce nouveau bâtiment l’illustration concrète de la « volonté et la capacité d’iMSA à toujours se remettre en question pour s’adapter au marché et mettre l’informatique, les nouvelles technologies et l’innovation au service de la protection sociale des personnes », se réjouit Jacques Bouldoires.

Par ailleurs, la société a annoncé la mise en place d’un plan de recrutement qui devrait permettra à une soixantaine de nouveaux collaborateurs d’intégrer ces locaux flambant neufs au cours de l’année 2022.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*