Les lauréats des Trophées de l’Économie Numérique s’en souviennent : Paul Latournerie d’UpSignOn

À l’occasion des Trophées de l’Économie Numérique qui auront lieu le 1er juillet 2022 à Perpignan (Le Soler), la rédaction de Midenews part à la rencontre d’anciens lauréats afin de revenir sur leur expérience, sur ce que leur ont apporté ces trophées, mais aussi sur l’actualité de leur entreprise. Cette semaine, nous avons interrogé Paul Latournerie, fondateur de la société UpSignOn, lauréate du Prix Cybersécurité 2021. 

Paul Latournerie, comment présenteriez-vous UpSignOn pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ? 

UpSignOn est une solution digitale pour accompagner les organisations de tout type à sécuriser la gestion des mots de passe collaborateurs. C’est une solution simple et souveraine, qui permet d’aborder le problème des mots de passe par les deux côtés de la médaille, que ce soit du côté de l’utilisateur, qui peut ainsi avoir des mots de passe différents sur tous les comptes et suffisamment robustes sans avoir à les mémoriser ou les saisir, ou du côté de l’administrateur, pour lequel UpSignOn peut prendre la forme de console de supervision. Cet outil permet à ce dernier de détecter les difficultés liées au numérique de certains et ainsi d’enclencher les actions de remédiation pour accompagner, et atteindre l’objectif collectif qui est d’avoir des mots de passe différents et uniques sur tous les comptes. 

En 2021, vous avez été lauréat du Prix Cybersécurité au Trophée de l’Économie Numérique. Qu’attendiez-vous de cette remise de prix au moment où vous avez postulé ?

Nous étions adhérents à La Mêlée et actifs sur la commission Cybersécurité. C’est un peu par ce biais-là que nous avons postulé. Il y a tellement de remises comme celle-ci que nous avions perdues que nous n’étions pas vraiment partis pour gagner, mais davantage en quête des échanges que cela pouvait créer. Il s’agissait pour nous d’avoir une sorte de validation et d’échange avec des tiers « sachants » concernant la gestion des mots de passe. C’est une façon d’améliorer notre discours, la manière dont on présente et notre argumentaire. 

Que vous a apporté ce trophée ? 

Cela nous a amené de la visibilité ! J’ai gardé avec moi ce trophée sur tous les petits salons que nous avons pu faire, notamment aux RCO où j’ai pu le présenter fièrement sur le stand, comme une sorte de crédibilité dont on peut avoir besoin quand on démarre. Et puis, cela nous a apporté un peu de notoriété au niveau local. Les gens en ont entendu parler, ils ont vu, ont lu à travers différents médias. 

Qu’est-ce qui a changé pour UpSignOn depuis un an ?

Le première chose qui a changé ce sont les clients. L’année dernière, nous nous présentions avec un projet qui avait l’ambition de mettre notre solution sur le marché, tiré par des prospects qui nous ont fait évoluer vers cette partie pro. Depuis, nous avons une reconnaissance que nous commençons à mesurer jusqu’aux instances de l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information, NDLR). Nous avons aussi des clients qui sont des acteurs majeurs dans la confiance numérique tels que Charles Versailles. Cette reconnaissance pour nous vaut tous les trophées. Aussi, nous avons une traction très forte auprès des collectivités puisqu’à la faveur d’un appel à projets de l’ANSSI qui est très actif sur la sécurisation des communes, nous sommes présents sur tout un tas de dossiers pour aller équiper les communes de plusieurs départements, en Occitanie et au-delà. 

Quelle est l’actualité d’UpSignOn ?

Nous avons fait une levée de fonds avec des gens que nous connaissons, qui nous connaissent et qui nous font confiance pour pouvoir structurer l’entreprise, lancer la certification ANSSI et clôturer les contrats côté clients qui vont arriver avec les communes sur le secteur public qui a grandement besoin que l’on s’intéresse à eux et à leur sécurité numérique. Le défaut dans la cybersécurité, c’est que nous avons ce réflexe de ne nous adresser qu’aux « sachants », en laissant de côté les gens qui se contentent de leur antivirus. Il y a besoin de faire des choses simples, et faire des choses simples, c’est compliqué, mais c’est ce vers quoi nous voulons aller. 

Quels sont les objectifs à venir d’UpSignOn ? 

L’objectif il est assez simple : grandir. Que ce soit d’un point de vue technique ou structurel. Cela passe par la certification de l’ANSSI, ce qui va prendre un peu de temps, mais c’est réellement un axe majeur de notre développement stratégique. D’autant plus que cette certification devrait être valable en Allemagne d’ici peu, et que nous voyons bien que les instances européennes discutent entre elles pour que ces certifications-là puissent se valoir et se faire valoir chez les pays voisins. 

Sur la photo : Paul Latournerie, fondateur d’UpSignOn. 

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*