Le Toulousain Authentic Material accueille une grande maison de luxe à son capital


En partenariat avec

ToulÉco

.

Lancée en 2016 par Vincent Menny, la start-up Authentic Material devrait compter un industriel du luxe parmi ses actionnaires de référence. Elle clôt, fin avril, une levée de fonds de 2,5 millions d’euros pour soutenir son projet d’industrialisation.

La jeune entreprise innovante toulousaine Authentic Material, qui valorise les déchets animaux ou végétaux, réalise déjà 99 % de son chiffre d’affaires avec les quatre grandes maisons de luxe françaises, Kering, Hermes, Chanel et LVMH. Quoi de plus stratégique, dès lors, que d’accueillir comme actionnaire l’un de ces industriels pour sa prochaine augmentation de capital de 2,5 millions d’euros. La levée de fonds devant se clore le 28 avril prochain, le nom du partenaire n’a, pour l’heure, pas été révélé.

« Mais, sans être majoritaire, il aura une grande part de responsabilité et son mot à dire sur notre stratégie industrielle et commerciale. C’est un choix délibéré de nous associer avec une grande entreprise qui maîtrise parfaitement les codes du luxe, ce qui ne nous empêchera pas de travailler en sous-traitance pour les trois autres », détaille Vincent Menny, président d’Authentic Material. Les actionnaires historiques de la start-up créée en 2016, que sont Bpifrance, Cuir Invest et le business angel Giralda Holding, réabondent également. Cette augmentation de capital n’est pas la première pour l’entreprise. Elle suit de près la levée de 1,5 million d’euros en 2019, dont 1 million d’euros en equity (Bpifrance, Cuir Invest) et 500.000 euros en dettes (Bpifrance et la Région Occitanie). Le total des apports atteignait déjà en 2018 un montant de 520.000 euros, en provenance de business angels et d’académiques, tels la Satt Toulouse Tech Transfer et l’école d’ingénieurs de Purpan.

Upcycling de matières du secteur du luxe

« La particularité de notre modèle économique est que nos fournisseurs sont aussi nos clients. Nous sommes dans une parfaite circularité », souligne Vincent Menny. Dans la pratique, Authentic Material récupère des chutes de matières, des déchets ou des invendus pour des écarts de qualité auprès des maisons de luxe. Il en va ainsi du cuir en maroquinerie, de la soie, de la laine ou des minéraux de pierres précieuses, des coquillages en joaillerie-horlogerie ou même des bois précieux, vanille, café ou cacao en parfumerie. L’entreprise utilise ensuite une technologie brevetée de la métallurgie des poudres, gérée par la Satt, transposée à la transformation de matières organiques. « Nous fournissons en retour des blocs de matières reconstituées, soit pures, soit composites, liées avec des thermoplastiques biosourcés, à base de synthèse d’huile végétale. Ces blocs peuvent être customisés en taille, en fonction de leur réutilisation en pièces de décoration, stylos, montures de lunettes, renforts de maroquinerie, etc. », explique Vincent Menny.

Une nouvelle unité de production

Depuis la mi-2020, post Covid, la question du recyclage est devenue le dénominateur commun des préoccupations de toutes les maisons de luxe. Au point qu’Authentic Material prévoit de multiplier par dix sa capacité de production d’ici à deux ans. Le chiffre d’affaires de l’entreprise, de plus de 400.000 euros en 2021, devrait suivre pour atteindre 5 millions d’euros en 2024. « Notre équilibre passera par cette phase d’industrialisation », assure Vincent Menny.

Hébergée aujourd’hui au CNRS et disposant de près de 400 m2 au total, Authentic Material prévoit d’investir 1,5 million d’euros dans un nouvel outil de production de 800 m2 au sud de Toulouse. Ce dernier sera opérationnel au dernier trimestre 2022. « Notre processus de fabrication, en quinze étapes, est aujourd’hui atomisé entre plusieurs partenaires, l’Ensiacet, l’UPS ou l’école d’ingénieurs de Tarbes. Certaines opérations sont aussi réalisées en interne. Il nous fallait regrouper tout cela sur un seul site car les volumes de traitement vont croissant », souligne Vincent Menny. L’entreprise, de douze salariés aujourd’hui, devrait compter une vingtaine de collaborateurs à horizon de trois ans.
Isabelle Meijers

Sur la photo : Vincent Menny, président d’Authentic Material, est un ingénieur mécanique aéronautique, passé par Toulouse Tech Transfer. Crédits : Hélène Ressayres – ToulÉco.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*