Le Montpelliérain Quantum Surgical lève 40 millions d’euros et commercialise son robot


En partenariat avec

ToulÉco

.

Spécialisée dans la conception et la fabrication de robots chirurgicaux pour le traitement mini-invasif du cancer du foie, l’entreprise vient de décrocher un financement de 40 millions d’euros. Elle lance la commercialisation de son robot médical Epione en Europe.

Après l’obtention du marquage CE de son robot Epione en septembre dernier, la medtech montpelliéraine Quantum Surgical réalise une levée de 40 millions d’euros, dont 20 millions auprès d’Ally Bridge Group, et un prêt de 15 millions de la Banque européenne d’investissement (BEI), complétés par Bpifrance et la Caisse d’Épargne du Languedoc-Roussillon. Un financement qui permettra de soutenir les opérations consacrées au lancement commercial d’Epione, ce robot médical conçu pour aider les médecins à réaliser des ablations tumorales percutanées dans l’abdomen, technique consistant à insérer une aiguille par voie percutanée pour détruire une tumeur.

Objectif : « Vendre nos dispositifs dans un certain nombre de centres sélectionnés, sur lesquels nous nous appuierons pour lancer notre prospection », explique Bertin Nahum, président et fondateur. Une opération qui permettra également d’accompagner les efforts commerciaux que Quantum Surgical va déployer dans les mois et années à venir. « Le financement de l’innovation revient au niveau européen, et j’en suis très heureux et fier. Une prise de conscience s’opère, depuis la crise sanitaire qui a révélé des faiblesses en France et en Europe. Les chefs d’État ont tapé du poing sur la table, se rendant compte qu’on n’était pas aussi forts que ce que l’on pensait », ajoute Bertin Nahum.

La robotique renforcée par l’IA

Bertin Nahum précise que la R&D sera appliquée au traitement du cancer du foie, marché très significatif selon lui, puisqu’il s’agit du sixième cancer en termes de fréquence et du deuxième en mortalité à l’échelle mondiale. Quantum Surgical souhaite renforcer la robotique par l’intelligence artificielle en développant des algorithmes capables d’apporter des recommandations précises dans les choix thérapeutiques des patients. Une avancée technologique qui devrait apporter une assistance suffisante pour généraliser les ablations cutanées. Cette technique, consistant à insérer une aiguille à travers la peau pour détruire la tumeur est à ce jour trop peu pratiquée, « faute d’un nombre suffisant de chirurgiens la maîtrisant », précise Bertin Nahum.

Cette levée de fonds porte le montant total des fonds récoltés par Quantum Surgical à 50 millions d’euros depuis sa création en 2017. L’entreprise montpelliéraine emploie actuellement 85 salariés et vise entre 30 et 40 recrutements en 2022.
Sarah Nguyen Cao Khuong

Sur la photo : Bertin Nahum, président fondateur de Quantum Surgical. Crédit : DR.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*