Le « cyber-musée nomade » Gate22 s’invite en entreprise

Alors que le musée en réalité virtuelle des arts numériques Gate 22 a récemment finalisé sa toute première exposition intitulée Introspexion, la start-up propose désormais aux entreprises de découvrir cette dernière dans le cadre d’ateliers culturels.

Un « cyber-musée nomade ». C’est ainsi que Nataliya Velykanova aime définir Gate22, un musée virtuel dont elle est la fondatrice, et qui propose des œuvres issues de l’art numérique. Gate22 se veut ainsi un musée de nouveau genre, proposant des expériences qui ne peuvent se vivre qu’à travers un casque de réalité virtuelle à travers un tout nouveau concept de musée d’arts numériques (à ne pas confondre avec un jumeau numérique, qui consisterait à prendre un casque de réalité virtuelle et se balader dans un musée existant « reproduit »). 

De la culture en entreprise

« La plupart des gens connaissent mal et sont un peu réticents vis-à-vis des arts numériques. L’objectif de Gate22 est de les démocratiser et de les faire aimer » prévient Nataliya Velykanova, fondatrice de la start-up. Accessible via un casque VR, Gate 22 a l’avantage d’être un musée qui peut se visiter partout, que ce soit dans les écoles, les résidences, les lieux culturels, ou encore… en entreprise. « L’aspect nomade de Gate22 nous a poussés à l’amener là où généralement il n’y a pas de culture. C’est ainsi que nous avons eu l’idée de proposer cette expérience culturelle au sein d’entreprises dans le cadre de team buildings », explique-t-elle. Une démarche qui consiste ainsi à faire venir l’art à soi, dans son quotidien, dans son cadre de vie. « L’idée pour l’entreprise est de proposer à ses collaborateurs de partager un vécu commun sans forcément le vivre en même temps, dans un monde digital qui les a transportés ailleurs que sur leur lieu de travail, le tout sur la base d’une expérience culturelle », ajoute-t-elle. 

Affiche de la première exposition de Gate22, Introspexion

Gate22, un projet destiné à exister

Passée par les Beaux-Arts puis diplômée d’école d’architecture, c’est suite à la crise économique et financière de 2008 que Nataliya Velykanova revient à ses premiers amours et se lance dans une carrière d’artiste graphique. Alors qu’elle pratiquait aussi les arts numériques, elle regrettait de ne pas pouvoir exposer ses œuvres « dignement, et non pas sur le web ou sur Instagram ». C’est ainsi que petit à petit, la fondatrice de Gate22, qui en est aussi la directrice artistique, s’est penchée sur la création de ce musée virtuel. « Après réflexion, j’ai trouvé que la réalité virtuelle était la bonne façon de faire. Mais cela est parti d’une simple idée, il n’était pas question d’en faire une start-up au départ. J’ai juste eu le sentiment que Gate22 était un projet destiné à exister, et que ma mission était de le créer », se souvient-elle. 

Deux nouvelles expériences en préparation

Alors qu’elle a récemment finalisé sa première exposition Introspexion, qui joue autour de mondes intérieurs, de la conscience et de la perception de la réalité, la start-up travaille actuellement avec le SPAMM (SuPer Art Modern Museum), un musée en ligne d’arts numériques pour lequel Gate22 réalise une expérience à propos de nos vies numériques, que ce soit sur le web ou sur les réseaux sociaux, pour prévenir contre les choses un peu « louches » que l’on peut trouver sur le web. Un projet que Gate22 souhaite « accompagner par d’autres éléments plus accessibles que la réalité virtuelle afin de porter le message, qui est d’autant plus important avec l’arrivée du Covid, de façon plus large et efficace ». En parallèle, Gate22 travaille en partenariat avec un chorégraphe sur une expérience de science-fiction basée sur la danse, Dancing with Ghosts, contant l’histoire d’une intelligence artificielle qui, envoyée dans l’espace et n’ayant pour moyen d’expression que la danse, décidera de partir à la rencontre de son créateur. « Chaque expérience que nous proposons a vraiment son sujet, son univers, son histoire. Ce sont des expériences qui n’ont pas d’équivalents et pour lesquelles nous expérimentons à fond ! » se réjouit Nataliya Velykanova. 

Pour visiter le site de Gate22, rendez-vous sur https://gate22.net/.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*