Easypicky

La startup montpelliéraine EasyPicky boucle un tour de table de 5 millions d’euros

Fondée en 2017 par Renaud Pacull et Marine Bibal, l’idée d’EasyPicky est de développer une intelligence artificielle basée sur la reconnaissance vidéo instantanée qui fonctionne sans connexion internet. Forte de cette première levée de fonds, la jeune pousse prévoit de renforcer ses effectifs et de s’attaquer au marché européen.

Un autofinancement depuis 5 ans

Le 27 juin, EasyPicky réalise une levée de fonds de 5 millions d’euros après 5 ans d’autofinancement. Ce tour de table est permis grâce à des investisseurs providentiels privés, des banques, ainsi que deux investisseurs institutionnels, Spring Invest (Paris) et Irdi Capital Investissement (Montpellier).

« Nous sommes très fiers d’avoir réussi à nous autofinancer depuis notre création il y a cinq ans, ce qui nous a incités à démontrer rapidement la valeur ajoutée de notre produit et permis d’assurer un positionnement commercial robuste », déclarent les deux fondateurs d’EasyPicky.

Une aide à la grande distribution

L’application permet de faire des relevés linéaires afin de vérifier la visibilité et la disponibilité des produits grâce à l’intelligence artificielle. « On révolutionne leur façon de travailler au quotidien » témoigne Renaud Pacull sur le plateau de BFMTV. La particularité principale est que l’application peut effectuer toutes les tâches en mode avion (hors connexion).

Des partenaires comme L’Oréal, Danone ou encore Blédina font déjà confiance à EasyPicky.

Des recrutements d’effectifs

La startup prévoit d’étoffer son équipe en doublant ses effectifs d’ici fin 2022, passant de 35 salariés aujourd’hui (au siège de Montpellier et à Paris) à 70. Les postes à pourvoir sont : des chefs de projets, des ingénieurs chercheurs en IA, des data analysts, développeurs web et mobile.

EasyPicky vise également un déploiement européen et mondial, ciblant des pays comme le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne ou l’Allemagne. Les endroits où la couverture réseau est incertaine sont des bonnes cibles grâce à leur produit utilisable sans connexion.

À terme, la startup EasyPicky veut pouvoir déployer sa solution sur n’importe quel système embarqué.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*