La P’tite Sœur, le nouveau membre de “la famille” Spatule Food Content


En partenariat avec

ToulÉco

.

L’agence de création de contenus spécialisés dans le culinaire Spatule Food Content vient de créer La P’tite Sœur. Cette nouvelle société de communication et d’événementiel permet à la structure toulousaine, qui a passé le cap des dix ans, de s’ouvrir à de nouveaux univers (sport, mode, art, etc.).

Installé dans une chaleureuse maison d’un quartier résidentiel de Croix-Daurade, la petite équipe de l’agence de communication Spatule Food Content (ex-Spatule Prod’) se considère comme « une famille ». Pas étonnant donc d’appeler leur nouvelle structure La P’tite Sœur. Celle-ci prendra d’ailleurs place dans la maison mitoyenne des locaux actuels. Mais la décoration ne sera pas la même. Dans leur actuel siège social, tout tourne autour de la cuisine. Amovible et customisable, elle est le cœur de l’agence dédiée à la production de contenus (photos, vidéos, etc.) pour le monde culinaire. Dans leur antre secondaire, ce seront d’autres thématiques qui seront à l’honneur (le sport, l’art, la mode et la beauté).

« C’est quelque chose qu’on ne pouvait pas faire avant. Après dix ans d’existence, on arrive à un moment charnière dans notre parcours. Nous avons pu acquérir les techniques, l’expérience et la crédibilité nécessaires pour s’emparer d’autres sujets », estime Guillaume Corona, cofondateur de Spatule Prod’ avec son compère chef Fabrice Mignot. « Avec La P’tite Sœur, nous allons vers des secteurs où les produits peuvent être touchés, modifiés, retravaillés sans craindre le gaspillage comme avec de la nourriture. Nous allons pouvoir nous amuser tout en racontant des histoires humaines », se réjouit Léa Clavel. Elle a rejoint l’aventure Spatule Food Content il y a cinq ans, avant d’en assurer la direction avec ses deux fondateurs depuis 2019. Avec Guillaume Corona, elle dirigera la nouvelle agence du groupe. Ils se serviront des multiples talents présents dans l’équipe de 14 personnes (photographes, social managers, chefs de projet, graphistes, monteurs, etc.).

Spatule Prod’ veut continuer sur sa lancée

Ce nouveau défi doit permettre d’amplifier « le succès » actuel. L’équipe revendique « une croissance à deux chiffres depuis 2020 ». Léa Clavel y voit « une conséquence » de la crise sanitaire. « Le numérique, qui est cœur de notre métier, est devenu encore plus essentiel. Tous nos clients ont eu la nécessité de communiquer. Les marques nationales et les interprofessions qui ont continué à travailler devait faire connaître leurs produits et services. Les restaurateurs avaient besoin de montrer qu’ils étaient encore là et qu’ils étaient mobilisés pour rouvrir un jour. Tous devaient animer un quotidien devenu morose et compliqué pour tout le monde », raconte la jeune dirigeante.

Deux ans plus tard, la crise semble avoir beaucoup perdu en intensité, mais le numérique semble voué à être essentiel pour longtemps encore. C’est d’ailleurs sur Instagram que se jouent les premiers pas de la P’tite Sœur. Un brodeur de tee-shirt, un artiste qui réinvente des sneakers ou un fleuriste ont accepté d’aider la nouvelle structure à se roder et à donner une idée de son potentiel. Comme elle avait fait avec la cuisine, la nouvelle organisation ciblera prioritairement les petites structures et les créateurs locaux avant d’aller éventuellement d’aller vers des clients de dimension nationale ou localisés ailleurs en France. Avec l’idée de « faire les choses peu à peu, sans se précipiter ». Une belle énergie circule dans la maisonnée toulousaine baignée de soleil. Un chien couleur fauve parcourt les locaux. Pas avare en recherche de caresse, il dégage, à l’image de ses propriétaires, un enthousiasme certain.
Matthias Hardoy

Sur la photo : L’équipe de direction de La P’tite Sœur, Léa Clavel et Guillaume Corona. Crédit : Hélène Ressayres-ToulÉco.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*