La pépite toulousaine Front-Commerce réalise une levée de fonds de 1,5 M€

   Article rédigé avec le soutien de


.

Portée par l’ambition de révolutionner le e-commerce, la jeune pousse compte bien profiter de cet apport pour renforcer ses effectifs, accélérer son développement et amorcer son internationalisation. 

Une augmentation des ventes de 30 %

Depuis 2020, Front-Commerce développe un logiciel permettant aux sites de e-commerce d’améliorer considérablement leurs performances, particulièrement sur smartphone. Grâce à une architecture moderne qui optimise le référencement et l’ergonomie des sites internet, chaque boutique en ligne peut ainsi offrir une expérience digne des plus grandes marques. Une nécessité pour ces dernières lorsque l’on sait qu’après 3 secondes d’attente, 57 % des utilisateurs quittent un site et que 80 % d’entre eux ne reviennent jamais. La solution de Front-Commerce permet ainsi d’augmenter les conversions, les revenus et la fidélité des clients puisqu’en moyenne, elle permet d’augmenter les ventes à trafic égal de 30 %.

Une start-up « en avance sur le marché »

C’est donc auprès de M Capital, Kima Ventures, d’un pool bancaire composé de Bpifrance et de la Banque Populaire, et de Business Angels, que Front-commerce a effectué sa première levée de fonds de 1,5 millions d’euros.  « Front-Commerce va apporter aux e-commerçants un vrai levier de croissance. La maturité de l’équipe et leur avance sur le marché sont ce qui nous a convaincus d’investir », se réjouit Jean de la Rochebrochard, Managing partner de Kima Ventures. 

Le Royaume-Uni et les U.S.A. dans le viseur

Les fonds levés vont permettre à Front-Commerce de se renforcer et se structurer pour démarrer son développement international depuis la France. 6 recrutements ont déjà été effectués et 5 sont déjà programmés pour 2022 afin de soutenir cette expansion. « Cette première levée de fonds constitue une étape significative de notre développement. La confiance de nos investisseurs, véritable reconnaissance de la performance de notre solution, va nous permettre, dès l’année prochaine d’attaquer commercialement les marchés US et UK », précise Laurent Lacaze, CEO et Co-fondateur de Front-Commerce. 

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*