iMSA : histoire d’une transformation digitale

Publirédactionnel en partenariat avec

.

L’informatique de la MSA a amorcé une transformation digitale pour faire face à ses nombreux challenges : répondre de plus en plus vite aux changements législatifs et aux demandes des caisses, recruter de nouveaux talents.

Après la mise en place d’un premier train SAFe sur le volet digital, iMSA a généralisé l’agilité à l’échelle. Aujourd’hui, les trains sont lancés à pleine vitesse.

Comment iMSA a réussi le pari de la transformation digitale ? C’est l’histoire que nous allons vous raconter.

Découper les Epics en User stories… Prioriser les éléments du Product Backlog à réaliser au cours du Sprint… En 2013, au sein de l’informatique de la MSA, ce langage fait lever un sourcil et écarquiller les yeux. En 2021, sur les plateaux Agile iMSA, lorsque le Product Owner parle de planifier des Releases, de se synchroniser en Daily meeting, de formaliser les besoins dans un User Story… la Dev Team acquiesce d’un air entendu et concerné. Mais ce n’était pas gagné d’avance…

En 2013, ils sont une poignée à voir en la méthode Agile une clé pour solutionner les points bloquants dans les projets. Manifeste sous le bras, ils expliquent que cette méthode efficace peut favoriser la collaboration en interne. Il a fallu faire preuve de patience et de pédagogie, lever les freins, convaincre, éprouver la méthode.

Après la mise en place d’un premier train SAFe sur le volet digital, et voyant que la méthode crée des émulations, iMSA commence à généraliser l’agilité à l’échelle et démarre plusieurs trains en parallèle – dont un premier dans un cadre legacy.

Les trains sont alors lancés à pleine vitesse. iMSA entame une véritable mue pour relever ses nombreux challenges : répondre au plus vite aux changements législatifs – on l’a vu avec la crise sanitaire –, aux demandes des caisses MSA et recruter de nouveaux talents. Elle ose le changement, bouleverse son organisation et réussit ainsi le pari de se transformer.

Ni Marine, ni Bertrand, ni Laurent ne reviendraient en arrière.

« Un PI planning, même à distance, c’est très énergisant. C’est une ruche : toutes les personnes bossent ensemble et sont focus sur un même l’objectif. » raconte Laure, manager chez iMSA avant d’enchainer : « Avec SAFe et l’agilité à l’échelle en général, on remet l’humain au centre du processus : on favorise les feedack utilisateur, les interactions avec les développeurs. On libère aussi la prise de décision : il n’est plus nécessaire de demander X validations avant de prendre une décision. C’est le collectif qui prend la décision. »

Aujourd’hui, toute l’institution iMSA est embarquée dans un programme de transformation à grande échelle. Objectif : améliorer la relation client avec les adhérents MSA, les partenaires et être au plus près de leur besoin.

Comment iMSA, une entreprise de 40 ans, bien assise dans son organisation, a réussi le pari de la transformation digitale ? En partant du principe qu’il n’y a pas de bonnes pratiques en agile, uniquement des pratiques adaptées à un contexte.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*