Immobilier. Après la chute de Sigfox, que devient le campus de l’IoT ?


En partenariat avec

ToulÉco

.

À Labège, le campus de l’IoT devait accueillir le siège social de Sigfox et devenir le cœur battant de la « Silicon Valley » des objets connectés. Après la mise en liquidation judiciaire de Sigfox et faute d’investisseurs, le projet renommé « Data Valley » sort de terre grâce à 23 millions d’euros d’investissements publics supplémentaires. Objectif ? Attirer désormais des pépites de la data, de l’IA et de la cybersécurité.

L’histoire avait bien commencé. Lancé en 2015 par Ludovic le Moan, alors PDG de Sigfox, le campus de l’IoT promettait d’incarner une nouvelle génération d’immobilier tertiaire à travers un campus mixte de 27.000 m2 conçu par l’architecte Jean-Paul Viguier. Au programme, un campus vertical de 20.000 m2, dont près de la moitié occupée par le siège social de Sigfox, un accélérateur de start-up, des partenaires grands comptes et des espaces partagés. Le tout adossé à une résidence de coliving, un parking silo, des commerces et des services (7000 m2 portés par le promoteur Eiffage).

Mais, en 2017, face à la frilosité des investisseurs et au refus de Sigfox de participer au tour de table financier, le Sicoval a revu à la baisse le périmètre de foncier mis à disposition (1 hectare au lieu des 8 initialement prévus). C’est finalement la Région Occitanie qui a débloqué le projet en s’engageant à financer la tranche des 20.000 m2 de bureaux par le biais de son agence régionale d’aménagement construction Occitanie (Arac), dont elle est actionnaire à plus de 70 %. L’Arac investit donc 42 millions d’euros, dont 77 % portés par la Région, 17 % par la Caisse des dépôts et 5 % par la Caisse d’Épargne, dans ce programme. Aujourd’hui, le bâtiment sort de terre et sera livré mi-2023. La tranche portée par Eiffage en co-maîtrise d’ouvrage (logements, parking et commerces) n’a, quant à elle, pas pâti de ce contexte.

La Région et le Sicoval remettent la main à la poche

Côté Sigfox, en revanche, depuis le départ de Ludovic Le Moan et la mise en redressement judiciaire de l’entreprise, il n’est plus question d’emménager ici. « Avant même cette tournure, nous avions anticipé cette réduction de voilure », assure Aurélien Joubert, le directeur général de l’Arac Occitanie. « Sigfox, dans l’attente d’un repreneur, occupe aujourd’hui 4000 m2 à Labège et ils ne viendront sans doute pas s’installer dans ce nouveau campus. Charge donc à nous de trouver des investisseurs pour remplir ces m2. »

Autre changement de taille, alors que le montage financier initial prévoyait que l’Arac ne soit que propriétaire des murs, la Région a voté récemment le rachat des 3200 m2 de rez-de-chaussée pour 11 millions d‘euros. « C’est un espace qui permettra d’accueillir l’ensemble des services, des espaces mutualisés, des équipes d’animation de l’écosystème et que la Région gèrera en direct », précise Aurélien Joubert.

La même démarche est initiée par le Sicoval. « Nous prévoyons d’investir 12 millions d’euros par le biais de notre Sem d’aménagement Valcosem pour racheter deux étages, soit environ 5500 m2, et nous envisageons d’y rapatrier les quelque quarante entreprises actuellement installées dans nos pépinières de Labège, notamment Prologue et le tiers lieu numérique », annonce Jacques Oberti, le président du Sicoval. Pour valoriser sa Sem patrimoniale, la collectivité n’exclut d’ailleurs pas de vendre le bâtiment Prologue ainsi que les anciens bâtiments Berger Levrault et le tiers-lieux numérique dont elle est propriétaire.

Renommé Data Valley, le campus vise quant à lui désormais des pépites de la data au sens large, IA, cybersécurité, etc. « Car nous souhaitons absolument sortir du seul spectre des objets connectés », pointe Jacques Oberti. L’Arac indique avoir débuté la commercialisation, sous forme de plateaux modulables de 250 à 1300 m2, pouvant accueillir jusqu’à neuf preneurs potentiels ; et elle réserve « au cas où » 2700 m2 à Sigfox. Au bon vouloir du futur repreneur.
Béatrice Girard

Sur la photo : Le chantier du futur campus Data Valley bat son plein et sera livré mi-2023. Crédit : Phototendance.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*