Hector le Collector transforme vos déchets en énergie

Créée en 2020, Hector le Collector est une start-up toulousaine qui propose aux entreprises et collectivités un service de collecte de biodéchets pour les transformer en énergie verte.   

« Nous avons démarré l’aventure de zéro, dans un contexte particulier, avec un compost et une brouette pour laver nos bacs dans le jardin. La première semaine, nous avions collecté 17 kilos, ça nous semblait incroyable », se souvient Quentin Saieb, cofondateur de Hector le Collector aux côtés de Valentin Famose, alors que la crise sanitaire bousculait nos habitudes.

Depuis, le projet Hector le Collector n’a cessé de faire parler de lui. Et pour cause, la start-up propose une solution en phase avec son temps, qui consiste à revaloriser de façon écologique les biodéchets des entreprises, restaurants ou encore des commerces de proximité sans que ces derniers n’aient à bouger le petit doigt. Grâce à une logistique du premier kilomètre, la jeune pousse collecte les déchets de façon écologique.

La méthanisation au cœur du business model

Concrètement, le business model d’Hector le Collector repose sur son rôle de médiateur entre lieux urbains susceptibles de produire des biodéchets et l’usine de méthanisation de Bélesta-en-Lauragais (31). En cela, la start-up installe en amont des bacs compacts disposés au plus près des lieux de production dans lesquels sont déposés les déchets organiques comme les épluchures, la viande, le poisson, les crustacés, etc. Elle assure ensuite la collecte avec des véhicules 100 % électriques entre une et quatre fois par semaine en fonction des contraintes et des besoins de chacun des lieux. Les déchets sont ainsi remis à l’usine de méthanisation, où ils sont transformés en électricité réinjectée dans le réseau français par l’intermédiaire d’EDF. Le reste de la matière est utilisé par des agriculteurs comme engrais naturels. 

Le développement national pour objectif

Après avoir séduit plus de 50 clients à Toulouse depuis sa création et récolté plus de 50 tonnes de déchets collectés, l’heure est à réfléchir à son développement national pour Hector le Collector. Pour cela, la jeune pousse compte bien profiter de la nouvelle réglementation destinée à instaurer le tri à la source des biodéchets comme obligation d’ici 2024. Une réglementation qui devrait en effet inciter collectivités et entreprises à s’intéresser de plus près au savoir-faire et à l’expérience de la start-up. 

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*