Google et la fronde

Au-delà de l’amende record que l’Europe lui a infligé à l’été 2017 pour abus de position dominante, Google doit faire face à un nombre croissant d’outils alternatifs.

Moteur de recherche, messagerie, vidéos, applications bureautiques, AdWords : Google est contré sur l’ensemble des segments par des acteurs de taille plus modeste qui proposent chacun un ou plusieurs outils alternatifs aux solutions du géant. Alphabet, la maison mère de Google devrait en effet dépasser largement le cap des 100 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2017 (90 milliards en 2016). Le chiffre est à comparer à l’amende de 2,4 milliards d’euros que lui a infligé l’Europe au début de l’été 2017. Certes, il s’agit d’une somme importante et d’une amende record, toutefois, elle ne devrait représenter que le dixième du résultat net que devrait annoncer Google pour cette année. Celui-ci va probablement s’inquiéter davantage de la fronde qui semble se soulever contre lui. Si une kyrielle d’entreprises proposent des solutions concurrentes, c’est qu’elles trouvent une oreille attentives au sein des grandes entreprises, qui ne cachent plus leur agacement par rapport aux tarifs imposés par Google (près de 90% de ses revenus sont générés par les publicités vendues aux entreprises).

MID e-news

Pascal Boiron était un journaliste spécialisé dans l'économie du numérique depuis 1987, il a notamment travaillé pour Technologies Bancaires, 01 Informatique, Décision Micro, Le Monde Informatique, Distributique... Il a co-fondé l'Agence "Campagne de Presse" en 2003 . Depuis 2009, Pascal était le rédacteur en chef de MID e-news. Il nous a malheureusement quitté en janvier 2020.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*