La French Tech a reçu plus de 2,5Md€ d’investissements en 2017

Les levées de fonds en France ont atteint 2,552 Md€ en 2017, selon CB insights. Soit une augmentation de près de 50% comparé à l’année passée.

Entre 2013 et 2017, pas moins de 7 Md€ ont été investis dans près de 2000 opérations, selon CB insights. (Crédit : CB insight)

En partenariat avec 

+418% en quatre ans ! Les levées de fonds des start-ups de la French Tech représentaient 493 M€ en 2013 et ont dépassé les 2,5 Md€ en 2017, d’après l’étude que publie CB insight. Sur cette période (2013 à 2017) pas moins de 7 Md€ ont été investis dans près de 2000 opérations. Il y en a eu 743 l’année dernière, soit 45% de plus qu’en 2016. Evidemment, il y a eu davantage de tours de table réalisés dans la capitale  – 342 opérations au total – avec notamment Oodrive qui levait 65M€ en mars dernier ou Actility et ses réseaux bas débit pour l’IoT qui clôturait un tour de table de 71 M€ en avril. Mais les investissements ont été aussi dirigés en région avec 26 tours de table pour des start-ups lyonnaises comme Lumapps qui récoltait 8 M€ en octobre ainsi que 6,7 autres millions en tout début d’année 2018. Bordeaux suit avec 17 opérations ainsi que Nantes, Montpellier, Toulouse et Lille.

Les start-ups régionales ne sont pas oubliées des investisseurs qui ont participé à plus de 80 tours de table à Nantes, Bordeaux ou Lille en 2017. (Crédit : CB insights)

La France reste pourtant loin derrière la Grande-Bretagne où le montant des levées de fonds au quatrième trimestre 2017 ont dépassé les 2,5 Md€ annuels français. Les start-ups britanniques ont bénéficié de 2,7 Md€ au T42017. Sur l’année, 8,7 Md€ ont été distribués au cours de 1177 tours de table. En Allemagne, 3,8 Md€ ont été levés en un an (533 séries). La France arrive troisième en termes de montants mais deuxième en nombre d’opérations.
Sur le quatrième trimestre 2017, les séries pour des projets en phase d’amorçage (seeds, séries A) représentent 60% des transactions mais sont en baisse comparé au troisième trimestre. Les levées de fonds de séries B à E+ représentaient au total 15% des tours de table du trimestre (+4pt par rapport au T3). Mais « seulement » 435,8 M€ ont été investis au cours des derniers trois mois de l’année 2017 pour 202 opérations. Ce qui en fait le trimestre le moins rentable de l’année, surtout après les 1,2 Md€ levés durant le seul deuxième trimestre, mais avec le plus de tours de tables.

Les levées de fonds pour des projets axés sur les logiciels ont représenté 8% des tours de table du 4e trimestre 2017. Les investissements dans ce secteur sont en nette augmentation comparé au 4T2016, de même que ceux dans l’industrie et l’électronique. (Crédit : CB insights)

Les principaux investisseurs dans la French Tech en 2017 sont la Bpifrance, avec 255 M€ de capital innovation direct pour près de 90 opérations. Suivent les fonds d’investissement Kima ventures et Partech ventures. Paris&Co et Le Hub de la Bpifrance sont les deux incubateurs et accélérateurs de start-ups les plus actifs en 2017 selon CB insights.

Par Nicolas Certes

 

Diplômée de l’Institut Français de Presse, Chantal Delsouc est spécialiste de l’économie numérique. Rédactrice en chef de MID e-news, elle est également co-fondatrice et directrice de l’agence éditoriale Campagne de presse.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*