EMEA : les ventes de smartphones ont continué de baisser en 2017

Le nombre de smartphones commercialisés en EMEA l’an dernier s’est replié de 3,6%, générant un chiffre d’affaires lui-même en recul de près de 5%. Un contexte dans lequel Apple est parvenu à renforcer sa position de numéro un du smartphone en Europe.

Apple a gagné 3,3% de part de marché en EMEA en 2017. Crédit photo : DR.

En partenariat avec  

Alors qu’elles sont restées stables au niveau mondial en 2017, les livraisons de smartphones ont chuté pour la seconde année consécutive en EMEA. Sur 12 mois, le nombre de terminaux commercialisés s’est replié de 3,6% à 361 millions d’unités par rapport à 2016, selon IDC. De quoi générer un chiffre d’affaires de 96 Md€, inférieur aux 101 Md€ engrangés un an plus tôt. Etonnement, le marché des téléphones mobiles classiques a parallèlement connu un boom avec des volumes de ventes en croissance de 8,7% à 206 millions d’unités.

« Les consommateurs d’Europe de l’Ouest et Centrale consacrent plus de budget à leurs acquisitions de smartphones mais en achètent moins fréquemment », commente Simon Baker, analyste chez IDC.

Un démarrage en trombe pour l’iPhone X

Dans ce contexte compliqué, Apple s’en est sorti très convenablement. Numéro un du smartphone en EMEA, le fabricant est parvenu à porter sa part de marché à 37,5%, pour 57 millions d’iPhones vendus, soit 3,3 points de mieux qu’en 2016 où il avait écoulé 54,8 millions de ses produits. Lancé deux mois seulement avant la fin 2017, son iPhone X a ajouté 4,3 Md$ à ses ventes en Europe, soit un sixième de la valeur totale de son commerce sur le vieux continent l’an dernier.

Sur le segment des smartphones embarquant Android, c’est Samsung qui mène la danse. Deux terminaux de ce type sur cinq écoulés en EMEA sont à mettre à son actif. Huawei, son grand concurrent, est en stagnation. En 2017, sa part de marché a atteint 13,4%, soit à peine mieux qu’en 2016. A noter que les ventes de smartphones Android haut de gamme (plus de 619 €) ont connu une hausse de 20% par rapport à 2016.

Par Fabrice Alessi

 

Diplômée de l’Institut Français de Presse, Chantal Delsouc est spécialiste de l’économie numérique. Rédactrice en chef de MID e-news, elle est également co-fondatrice et directrice de l’agence éditoriale Campagne de presse.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*