Elon Musk veut battre Gary l’escargot

Gary est l’escargot domestique de Bob l’Eponge (pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas). Pourquoi le milliardaire Elon Musk veut-il le battre ? Lisez la suite pour avoir la réponse.

Le 7 mars 2017, Omar-Pierre Soubra était venu à Toulouse à l’occasion de la Nuit des Réseaux. Nous avions alors interrogé ce spécialiste des transports du futur sur ce qui nous attend dans ce domaine d’ici quelques années (voir la vidéo ici).

D’aucuns avaient pu trouver ses propos trop futuristes. L’interview que vient d’accorder le milliardaire américain Elon Musk au magazine The Verge (nous la proposons dans notre revue de web hebdomadaire) démontre qu’il aurait pu aller encore plus loin.

Après la voiture électrique (Tesla), la voiture connectée et la voiture autonome, après les lanceurs spatiaux (SpaceX), après les tunnels aériens (Hyperloop, avec un projet de centre d’essai européen à Toulouse), après l’intelligence artificielle (dont l’implant cérébral Neurolink), après le projet de colonisation de Mars, Elon Musk vient d’annoncer le nom de sa nouvelle société, qu’il a appelé (avec pas mal d’humour) « the Boring Company », c’est-à-dire « l’entreprise ennuyeuse ».

De quoi s’agit-il cette fois ? En fait, il s’agit de tunnels souterrains qui pourraient embarquer des voitures et les propulser à une vitesse phénoménale (mais non encore précisée). Les gros problèmes ce sont les coûts et la vitesse de construction de ces tunnels. Pour les coûts, le milliardaire propose de réduire la taille des tunnels en n’utilisant que des matériels électriques (non explosifs). Pour la vitesse, Elon Musk pense que la solution est de mettre au point des machines capables à la fois de percer les tunnels et d’aménager les parois, en un seul passage. C’est dans ce contexte qu’il a cité Gary, l’escargot le plus célèbre. Selon lui, un escargot va aujourd’hui 14 fois plus vite que la plus rapide des machines à percer les tunnels. C’est pour cela que « battre Gary l’escargot » serait un exploit.

A ce propos, la prochaine édition de la Nuit des Réseaux (le 7 juin 2017 à Montpellier) a un thème qui plairait beaucoup à Elon Musk : « Le bonheur au travail / Travailler ensemble / Soyons Optimistes ! »

MID e-news (avec l’aide précieuse de Bob l’Eponge)

Pascal Boiron était un journaliste spécialisé dans l'économie du numérique depuis 1987, il a notamment travaillé pour Technologies Bancaires, 01 Informatique, Décision Micro, Le Monde Informatique, Distributique... Il a co-fondé l'Agence "Campagne de Presse" en 2003 . Depuis 2009, Pascal était le rédacteur en chef de MID e-news. Il nous a malheureusement quitté en janvier 2020.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*