Deux Occitans parmi les finalistes du Prix de l’inventeur européen 2022

Claude Grison et Frédérick Pasternak ont été retenus parmi les finalistes pour le Prix de l’inventeur européen, une des compétitions européennes les plus prestigieuses de sa catégorie.

Les 13 finalistes du Prix de l’inventeur européen 2022 viennent d’être dévoilés. Organisé par l’Office européen des brevets (OEB) depuis 2006, cet événement met en avant des inventeurs et inventrices dont les innovations apportent des réponses aux grands défis de notre temps. 

Cette année, la recherche scientifique et l’innovation française ont été mises à l’honneur, avec pas moins de 3 finalistes français. Parmi eux, deux inventeurs basés en Occitanie. 

Claude Grison (Directrice de Recherche au CNRS et directrice du laboratoire ChimEco à Montpellier), retenue pour sa méthode de décontamination des sols pollués par des plantes mangeuses de métaux. Une invention qui s’inscrit dans ce que l’on appelle la « chimie verte », qui tend à supprimer les substances dangereuses dans les processus chimiques. 

« Claude Grison apporte une solution d’avenir permettant de réduire l’impact environnemental des activités industrielles et de développer une approche plus verte de l’industrie chimique » souligne le Président de l’OEB, António Campinos, lors de l’annonce des finalistes du Prix de l’inventeur européen 2022. « Son invention montre comment, en mobilisant intelligemment différents domaines de recherche, il est possible de promouvoir le développement durable dans les industries lourdes. Et ce, en conciliant la poursuite des objectifs économiques avec l’impérieuse prise en compte des considérations écologiques ». 

L’inventrice française est l’une des trois finalistes de la catégorie « Recherche » du Prix de l’inventeur européen 2022, qui récompense les inventions issues de travaux de recherche innovants. 

Frédérick Pasternak (Airbus Defence and Space, Toulouse), retenu pour son instrument révolutionnaire permettant d’améliorer la précision des prévisions météorologiques et des projections scientifiques sur le changement climatique. L’invention, qui associe la résolution spectrale à l’un des capteurs d’observation terrestre les plus sophistiqués — multipliant par plus de dix sa couverture au sol —, sera mise en orbite à bord d’un satellite en 2024. 

« Frédérick Pasternak apporte une amélioration considérable à l’un des instruments météorologiques les plus avancés qui existent, nous permettant d’approfondir notre connaissance des phénomènes météorologiques et climatiques terrestres » a souligné le Président de l’OEB, António Campinos. « Son invention va aider les scientifiques et les décideurs politiques à mieux comprendre le réchauffement climatique et à le combattre dans les années à venir ». 

Frédérick Pasternak est l’un des trois finalistes de la catégorie « Industrie » du Prix de l’inventeur européen 2022, qui célèbre le génie d’inventeurs à l’origine de technologies ayant déjà fait leurs preuves sur un plan commercial, élaborées par de grandes entreprises européennes comptant plus de 250 employés et réalisant un chiffre d’affaires annuel de plus de 50 millions d’euros. 

Les lauréats de l’édition 2022 du Prix de l’inventeur européen de l’OEB seront annoncés lors d’une cérémonie virtuelle le 21 juin. 

En attendant, il est possible pour le grand public de voter dès maintenant sur popular-prize.epo.org pour son inventeur préféré. Une occasion supplémentaire de victoire pour l’un des finalistes qui se verra ainsi remettre le Prix du public le 21 juin. 

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*