Depuis Toulouse, Minutup part à l’assaut du marché des travailleurs nomades


En partenariat avec

ToulÉco

.

Chambres, espaces de coworking, salles de réunion… Minutup propose de réserver ces services hôteliers en journée via son site dédié ou sur smartphone. La start-up lance sa cabine de travail connectée insonorisée pour compléter son offre. Revue de détails d’un marché du télétravail en pleine expansion.

La pandémie a accéléré l’essor du télétravail et du nomadisme numérique, ouvrant ainsi la voie aux offres de services à destination de ces travailleurs à distance. Le Toulousain Minutup compte bien prendre sa part de ce marché. Créée en 2017 par Fabien Moreau et Mehdi Sehaqui, la start-up est une plateforme de réservation de services hôteliers en journée. En quelques clics, sur le site ou l’application, vous pouvez profiter d’une chambre, d’un espace de coworking, d’un spa, d’une salle de sport ou de réunion pour quelques heures.

« Le référencement de l’hôtelier est gratuit. Notre solution lui permet de rentabiliser ses espaces ou ses chambres en journée. De notre côté, nous prélevons une commission sur le prix de la réservation de l’ordre de 15 à 20% », détaille Fabien Moreau, président de Minutup, qui compte aujourd’hui une centaine d’hôtels partenaires dans plusieurs grandes villes françaises, pour 3500 clients.

Une cabine de travail connectée

Minutup vient de compléter son offre par la mise à disposition d’une cabine acoustique connectée qu’elle a entièrement conçue. « Nous avons remarqué que bon nombre d’hôteliers n’étaient pas correctement équipés pour accueillir ces travailleurs nomades, d’où l’idée de développer une e-cabine dotée d’un écran multi-media, insonorisée et connectée. Notre capsule permet aux hôtels de remplir toutes les conditions pour accéder au statut d’espaces de coworking », explique Fabien Moreau.

Au-delà des hôteliers qui peuvent en faire l’acquisition, la e-capsule cible plus largement le marché des espaces accueillant du public, tels que les gares, les salons de compagnies aériennes, les espaces aéroportuaires ou les salons d’affaires. « Peu d’entreprises proposent un modèle flexible de cabine comme la nôtre, connectée et réservable via un site web ou un smartphone. Notre première e-capsule est actuellement en test à l’hôtel Pullman de Paris La Défense. Nous prévoyons d’en commercialiser une cinquantaine en 2021 pour atteindre 200 capsules en 2022 », détaille Mehdi Sehaqui, directeur général de Minutup.

Fabrication française éco-responsable

Fabriquée dans un atelier de menuiserie en Bourgogne, dans des matériaux recyclés ou recyclables, et dotée d’un revêtement intérieur en liège, la cabine a été éco-conçue. « Nous avons aussi prévu un assainissement de l’air, des surfaces de contact recouvertes d’un film anti-bactérien et virucide, une enveloppe extérieure en verre à opacité automatique laissant entrer la lumière mais permettant de ne pas être vu et, bien sûr, le wi-fi intégré », indique le directeur général.

Après une année blanche en 2020 en raison du Covid, Minutup prévoit de réaliser en 2021 un chiffre d’affaires de 500.000 euros grâce à son site de réservation et aux ventes de sa e-capsule. La start-up a bénéficié d’une aide de la Région de 25.000 euros début 2021 et faisait partie de la délégation des entreprises innovantes d’Occitanie présentes à Vivatech, le plus grand salon européen dédié aux technologies de demain, qui vient de se tenir à Paris.
Isabelle Meijers

Sur la photo : En haut, de gauche à droite, Mehdi Sehaqui et Fabien Moreau, les cofondateurs de Minutup, sont d’anciens commerciaux en constants déplacements, ayant fait l’expérience des besoins des télétravailleurs. Crédit : Minutup.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*