Chez Predicta Lab, le hacking éthique au service de la sécurité numérique

En partenariat avec

ToulÉco

.

Baptiste Robert, le plus célèbre des hackers toulousains, a lancé Predicta Lab en mars 2020 avec une volonté : automatiser le renseignement en sources ouvertes pour protéger, informer et lutter contre la cybercriminalité.

L’art du renseignement n’est plus un service secret. Désormais, l’« Open Source Intelligence » (OSINT) permet d’obtenir ou de vérifier tous types d’informations en utilisant uniquement des données publiques. Chez Predicta Lab, huit spécialistes de la cybersécurité travaillent au quotidien avec ce « renseignement en sources ouvertes », automatisé par leurs soins sur une plateforme destinée à aider les autorités. Comment ? Par exemple en fournissant à la police ou à la gendarmerie « l’empreinte numérique » d’un suspect. « À partir d’un simple nom, pseudo ou numéro de téléphone, on peut extraire beaucoup d’informations qu’une personne aura laissées sur internet », explique Baptiste Robert, hacker et fondateur de Predicta Lab. « Ces données sont publiques donc potentiellement accessibles à tous, mais l’intérêt de notre plateforme est de pouvoir les collecter partout et de les restituer très rapidement, de façon précise et entièrement sourcée. »

Repérer les « signaux faibles » du cyberharcèlement

Une version « allégée » de l’outil existe déjà à destination des personnalités publiques et cadres dirigeants pour les aider à protéger leurs propres données et vie privée. Et, d’ici à 2023, une nouvelle prestation « familiale » sera lancée. Objectif : lutter contre le cyberharcèlement et prévenir le suicide adolescent en permettant aux parents de déceler un changement de comportement. « Nous allons capter des “signaux faibles” : si l’enfant se met d’un seul coup à “poster” plus que d’habitude ou au contraire beaucoup moins, cela doit potentiellement alerter. Lors d’un drame, trop souvent l’entourage n’avait rien vu venir », explique Baptiste Robert, lui-même père de famille. Il précise que le dispositif vise à sensibiliser, pas à surveiller. Et ne sera en aucun cas intrusif. « Nous n’allons chercher que de l’information publique et seulement quand on nous le demande », souligne le cyber expert. « Pas besoin d’être un super espion pour tout savoir de vous : il suffit d’aller chercher les informations que vous avez volontairement données à internet. Ensuite, c’est très facile de vous cibler… » Face à ce constat, Baptiste Robert passe un message simple : « Réfléchissez une seconde avant de cliquer sur “OK”. Une application demande un accès à votre répertoire alors qu’elle n’en a pas besoin ? Refusez  ! Même si la démarche peut sembler contraignante, le jeu en vaut la chandelle », conclut-il.
Marie-Dominique Lacour

Sur la photo : Baptiste Robert, hacker et fondateur de Predicta Lab. – Crédits : Hélène Ressayres – ToulÉco

Agenda

Pour tout savoir sur la cybersécurité, rendez-vous aux prochaines Rencontres Cybersécurité d’Occitanie, le 21 juin à Diagora Labège. Au programme : des conférences, des ateliers, des démonstrations de hacking, n salon des exposants et des sessions emploi-formation. Renseignements et inscriptions sur le site des RCO.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*