Bocal en boucle, le nouveau traiteur connecté des entreprises

   Article rédigé avec le soutien de

Lauréate du prix Transition énergétique et technologies vertes aux trophées de l’Économie Numérique en juin dernier, la start-up Bocal en Boucle séduit grâce à son réfrigérateur connecté qui lui permet de vendre ses produits bio et équilibrés en entreprise, directement aux salariés. Rencontre avec Gilmara Gabriel, fondatrice de la jeune pousse.

Bocal en boucle est une start-up qui propose des repas sains, équilibrés, zéro déchet et issus à 70 % de produits locaux. Destinée à s’implanter dans les entreprises, la jeune pousse propose des solutions afin de répondre à la demande et aux problématiques de chacune d’elles et de leurs salariés. Disponible en click & collect ou en magasins spécialisés, c’est avant tout grâce à son frigo connecté que la start-up a su véritablement faire parler d’elle. Il s’agit d’un réfrigérateur/distributeur installé au sein même des entreprises et dans lequel le salarié peut se servir lui-même parmi les plats, desserts et boissons proposés après avoir inséré sa carte bleue. Les plats sont ainsi vendus dans des bocaux de verre réutilisables, à remettre après utilisation dans un bac discrètement placé dans un tiroir joint au réfrigérateur. Une technologie qui prône ainsi une consommation responsable, en totale adéquation avec les valeurs que défend Gilmara Gabriel, fondatrice de Bocal en Boucle.

Une technologie au service des produits

Née à Sao Paulo, fille de responsables de commerces alimentaires, Gilmara Gabriel effectue une formation de gestion d’entreprise au Brésil avant d’arriver en France en 2010 où elle travaille dans la restauration rapide et le prêt-à-porter. En parallèle, elle suit des cours de français à l’Université et nourrit pendant ce temps l’ambition de fonder un jour sa propre entreprise. En 2017, au cours d’un séjour au Brésil, son pays natal, Gilmara Gabriel découvre qu’un membre de sa famille prépare des salades qu’il livre ensuite à des entreprises dans des pots en plastiques. À son retour en France, elle passe un an à étudier le marché français et à réfléchir à l’adaptabilité de ce projet. « À l’origine, il s’agissait uniquement de salades diététiques que nous proposions dans des bocaux de verres. Après avoir fait un premier test dans une salle de sport, nous nous sommes heurtés à certaines difficultés, comme le refus de la structure de se porter responsable des consignes. C’est là qu’est venue l’idée de développer un réfrigérateur/distributeur connecté », explique Gilmara Gabriel, qui tient à rappeler que cette technologie ne remplace en rien le cœur de métier de la start-up. « Nous avons la technologie, mais nous vendons des plats avant tout. Le réfrigérateur, c’est juste la solution pour que les salariés aient un accès direct à nos produits, sous la main et sans avoir à passer par un intermédiaire », précise-t-elle.

« M’implanter au Brésil, c’est mon rêve »

Actuellement, la start-up étudie le marché d’Albi et d’Ariège, où elle a identifié des besoins, qu’elle essaie de mutualiser. Un choix de rester dans la région Occitanie logique pour l’entrepreneuse qui ne souhaite pas aller trop vite en besogne. « Nous avons des demandes en provenance du nord de la France, de Paris et de Marseille. Malheureusement, nous ne pouvons pas y répondre pour le moment, notre ambition étant de proposer des produits frais et locaux. Au début nous étions parmi les précurseurs, mais plusieurs concurrents arrivent sur le marché, et nous nous devons de prioriser la qualité du produit pour nous différencier et afficher nos valeurs. Ce n’est pas l’envie qui manque, mais il est important de faire les choses petit à petit, en ayant conscience que si on ne fait pas bien ici, on ne fera pas bien là-bas », justifie Gilmara Gabriel. « À terme, oui, je souhaite que l’on se place sur le marché national et international. M’implanter dans mon pays, au Brésil, ce serait mon rêve », confie-t-elle.

Sur la photo: Gilmara Gabriel, fondatrice de Bocal en Boucle, et le réfrigérateur connecté. (Crédits DR)

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*