Avec Airbus Bizlab, l’avionneur se met en mode start-up

Trente start-up, issues des trois accélérateurs Airbus BizLab de Toulouse, Hambourg et Bangalore, ont présenté leurs projets dans le cadre de l’Airbus BizLab Summit à Toulouse devant un public d’investisseurs, de partenaires et de dirigeants de l’avionneur européen.

Sur la photo : AirCam propose un service d’inspection des avions via des drones. Crédit : J.R. – DR

Crée en mars 2015 à Toulouse, en septembre 2015 à Hambourg et en novembre 2015 à Bangalore, Airbus BizLab, accélérateur de business pour l’aéronautique et le spatial, rassemble des start-up et les propres entrepreneurs d’Airbus afin d’accélérer la transformation d’idées innovantes en succès commerciaux. Ce concept hybride consiste à réunir en une même plateforme collaborative des intrapreneurs – internes à Airbus – et des entrepreneurs externes. Objectif : avoir plus facilement accès aux clients et à ses besoins, et franchir les étapes de longs processus de certification.

« Nous sommes fiers de voir l’innovation ouverte aller de l’avant », a indiqué Bruno Gutierres, directeur du BizLab. « En deux ans à peine, Airbus BizLab a déjà été en contact avec près de 1000 start-up des quatre coins du monde. Ce n’est pas juste une plateforme mais un réseau, une communauté en interaction avec les autres projets. Notre collaboration avec des start-up permet de démontrer la capacité à déployer un concept innovant à l’échelle industrielle, puisqu’elles doivent aboutir à un prototype et une preuve de concept ».

Quinze projets accélérés avec succès

Airbus fournit des projets en phase précoce et assure un large soutien pendant six mois. Grâce à un programme d’accélération, les start-up et projets hébergés ont accès à des coachs, des experts, des mentors dans les domaines de la technologie, du droit, de la finance, du marketing et de la communication, facilitant ainsi le prototypage et l’accès au marché.

Parmi la quinzaine de dossiers actuellement suivis par le BizLab figure AirCam, un projet interne qui propose une inspection qualité des avions grâce à des drones. « Notre but est de vendre un service pour être présent dans tous les aéroports du monde », assure Marion Chaigne, business dévelopment manager d’AirCam. « Au lieu de mobiliser pendant deux heures des moyens humains pour faire l’inspection de l’avion, notre solution le fait en dix minutes en photographiant près de 150 points sur la partie haute de l’avion. Un robot se charge de l’inspection au sol pour la partie basse ». AirCam expérimente depuis deux ans sa technologie sur la chaîne qualité de l’A330.

Airbus BizLab a déjà à son actif plusieurs projets innovants réussis : la start-up Jetlite a par exemple mis au point un système d’éclairage spécifique pour réduire les effets du décalage horaire, remportant un contrat auprès d’une compagnie leader pour son nouvel A350XWB. La start-up Uwinloc a quant à elle recueilli 2,3 millions d’euros avec son système de traçabilité d’étiquettes géolocalisables. Le succès du BizLab réside aussi dans les projets internes à Airbus, comme la création du site iflyA380.com, outil unique d’aide à la réservation à bord du gros porteur A380.

« Sur les trente-cinq projets internes accélérés, quinze l’ont été avec succès, pour une valeur de 80 millions d’euros », détaille Bruno Gutierres. Notre rôle est de prendre des risques en interne en pariant sur un projet qui n’aurait peut-être pas vu le jour. Nous ne prenons pas de parts au capital des start-up mais revendons ensuite leur solution ».

D’abord orienté vers les innovations touchant l’industrie aéronautique, l’Airbus BizLab veut aujourd’hui s’ouvrir aux projets concernant la défense, le spatial et les hélicoptères.

Julie Rimbert

 

Diplômée de l’Institut Français de Presse, Chantal Delsouc est spécialiste de l’économie numérique. Rédactrice en chef de MID e-news, elle est également co-fondatrice et directrice de l’agence éditoriale Campagne de presse.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*