JobsTIC. Découvrez les recruteurs qui participeront à l’évènement

Les partenaires du JobsTIC speed-recruitent !

 

Le 25 juin se tiendra la 20e édition du JobsTIC, LE forum des métiers du numérique en Occitanie. Comme chaque année, l’événement proposera un speed-recruiting, qui permettra aux candidats et recruteurs de se rencontrer. Compte tenu des mesures sanitaires liées à la crise du Covid-19, cette édition 2020 aura la particularité d’être la toute première édition en 100% digitale.

 

Pour cette occasion, la rédaction de Mid e-News vous propose de découvrir les cinq recruteurs qui participeront au forum : Partitio, Scriba, Atos, Ferchau et iMSA. Candidats, à vos notes !

 

 

PARTITIO

 

Partitio est une PME de plus de soixante salariés qui a pour but d’accompagner les entreprises à chaque niveau de leur organisation afin que le système d’information soit un levier de performance. Experte en dématérialisation et en infrastructure à travers une solution d’hébergement en cloud privé, l ‘entreprise accompagne ses clients dans leur transformation digitale et soutient leurs projets informatiques en leur mettant à disposition ses compétences IT.

Habitué du JobsTIC, Partitio sera cette année à la recherche d’ingénieurs / administrateurs réseaux, consultants DevOps, et administrateurs système. « Nos besoins sont à pourvoir immédiatement pour des clients à forte valeur ajoutée où les candidats pourront être force de proposition sur des solutions innovantes ! » explique Marie-Sarah Niang, chargée de recrutement chez Partitio.

Ayant pour leitmotiv la notion de plaisir au travail qui permet aux salariés de s’engager dans un environnement propice à son évolution et à son épanouissement, le JobsTIC sera «  l’occasion de découvrir et d’échanger avec des profils atypiques, pilier de la diversité chez Partitio». «Nous sommes vraiment centrés sur la personnalité du candidat, ses motivations et son envie d’évoluer. Ensuite viennent les compétences développées grâce aux moyens que nous mettons en place pour coconstruire leur projet professionnel. Cela nous permet d’ouvrir le champ des possibles», ajoute la chargée de recrutement.

Même si la PME conçoit ne pas avoir de profil cible particulier, elle accordera une attention toute particulière à l’esprit de cohésion d’équipe du candidat. « Partitio est une grande famille, et même si certaines personnes travaillent chez les clients, il est important pour nous de garder le lien. Il faut que le candidat s’inscrive dans cet ADN-là », confie Marie-Sarah Niang.

 

 

SCRIBA

 

Crée en 1985, l’initiative première de Scriba était la vente de matériel informatique. À cela est venue se greffer une activité de prestation de services (installation, dépannage, infogérance développement de solutions applicatives). Destinée aux ETI et aux PME, l’entreprise compte 8 agences à travers la France depuis le rachat de Pentasonic en décembre 2016, et s’est regroupée avec OCI en 2019 pour étendre sa couverture territoriale. « Nous cherchions à nous implanter dans l’Est, et OCI cherchait à s’étendre en France. Cela a donc été une opportunité rêvée. Aujourd’hui nous représentons un groupe de 750 collaborateurs répartis dans près de 25 agences en France», se réjouit Manoli Amoedo Amorin, chargée des ressources humaines chez Scriba.

Pour son premier JobsTIC, Scriba sera à la recherche d’ingénieurs système et réseaux, techniciens système et réseaux et techniciens support supervision pour ce qui est du Sud-Ouest. « Participer au JobsTIC est une façon de développer notre marque employeur et de recruter des profils aux compétences et valeurs qui nous ressemblent. Ce JobsTIC en ligne est d’autant plus bénéfique puisqu’il s’ouvre sur la France entière », explique-t-elle.

« En ce qui concerne le profil recherché, Scriba favorisera les candidats motivés, impliqués et faisant preuve d’adaptabilité afin d’appréhender les différents contextes clients », ajoute-t-elle. Toutefois, la chargée des ressources humaines de Scriba insiste sur le fait qu’elle attend des candidats préalablement renseignés sur l’entreprise. « Lors de forums précédents, une majorité de candidats n’étaient pas capables de dire qui nous étions ou ce que nous faisions. C’est comme aller chez un client sans savoir pourquoi l’on y va. Si une personne arrive ne sachant rien de Scriba, nous ne donnerons pas suite à sa candidature », prévient-elle.

« Que ce soit pour ses clients ou pour ses collaborateurs, Scriba a toujours placé l’humain au centre de son organisation. Du jeune diplômé au professionnel confirmé, tous les candidats sont invités à postuler et seront reçus de la même façon », conclut Manoli Amoedo Amorin.

 

ATOS

 

Leader international de la transformation digitale, Atos est une ESN de 110 000 collaborateurs répartis dans 73 pays pour un chiffre d’affaires de 12 milliards d’euros. Numéro 1 en cloud et cybersécurité en Europe, l’entreprise fournit des compétences et des prestations d’ingénieurs qui travaillent soit chez Atos, soit directement chez le client. À Toulouse, l’entreprise représente près de 700 salariés travaillant sur plusieurs secteurs d’activité, dont l’aéronautique, le spatial, les télécoms, le secteur transport et industrie et le secteur public.

Atos sera à la recherche des ingénieurs en cybersécurité ayant au moins deux ans d’expérience sur ce type de poste. En parallèle, l’entreprise proposera quatre postes à pourvoir en cursus pédagogique, en partenariat avec l’INSA et la région Occitanie, destinés aux personnes ayant déjà un master en informatique et qui souhaiteraient se spécialiser en cyber sécurité.

Parmi les profils recherchés, tous doivent être titulaire d’un bac+5, une norme chez Atos. De plus, le candidat doit savoir se montrer flexible et polyvalent : « Au-delà du cursus scolaire et des compétences techniques, nous apprécierons avant tout les softs skills des candidats : dynamisme, esprit d’équipe, sens du service, agilité… Les qualités relationnelles : une bonne communication orale comme écrite sont des qualités également recherchées », explique Marine Serrano, chargée de recrutement chez Atos.

« Travailler chez un leader de la transformation digitale comme Atos représente un véritable challenge, de par son positionnement sur des projets novateurs, et sur les nouvelles technologies. Chez nous, le salarié est maître de sa carrière. Nous l’accompagnons dans ses souhaits d’évolution en lui proposant des formations adaptées », conclut-elle.

 

 

 

FERCHAU

 

Ferchau est une société de services en ingénierie comptant 3 grandes principales activités : mécanique, systèmes embarqués et IT. Groupe allemand dirigé aujourd’hui par Franck Ferchau de près de 10 000 salariés dans le monde. Avec une centaine de salariés en France répartis dans deux agences, l’entreprise, spécialisée dans le secteur automobile et l’aviation, travaille avec de grands groupes internationaux, dont Continental et Airbus.

À la recherche de candidats à l’aise en anglais, Ferchau aura près d’une trentaine de postes IT à pouvoir. Product owners, auditeurs sécurité, architectes infrastructure Kubernetes, et développeurs (Golang, iOS, Androïd, MongoDB et Google Cybernet) seront les bienvenus le 25 juin sur la plateforme JobsTIC pour participer au speed-recruiting du groupe allemand.

Parmi les différents profils qui se présenteront, Ferchau privilégiera les candidats les plus motivés. « On peut s’autoriser à prendre des juniors avec une bonne personnalité, cela ne nous pose aucun souci. Vous pouvez faire évoluer une personne sur ses compétences, mais c’est plus compliqué de faire évoluer quelqu’un sur sa personnalité, intrinsèquement parlant. Le noyau dur que vous avez au fond de vous, c’est ça qui est important. Une personne qui a envie est capable du meilleur », explique Gregory Berton, directeur du site Ferchau Toulouse.

« Je travaille depuis 20 ans dans les sociétés de services. Ferchau a un ADN qui lui est propre, où l’on place le consultant au cœur de la société. Ce qui transpire dans notre groupe, c’est la bienveillance et le bien-être, et cela passe aussi par les réponses que la société peut donner aux projets professionnels de chacun. Cela est aussi lié à la culture allemande de l’entreprise, qui se veut attentionnée envers ses collaborateurs », ajoute-t-il.

 

 

iMSA

 

Service informatique de la MSA (Mutualité Sociale Agricole), deuxième régime de protection sociale en France, iMSA comprend près de 1000 salariés en France, dont 600 sur Montauban, où se situe son siège social. Afin d’œuvrer pour les 17 000 agents de la MSA et les 6 millions d’adhérents, la structure compte sur un gros plan de recrutement dans les années à venir malgré la crise pour pallier les prochains départs à la retraite.

« Nous avons 15 postes à pouvoir pour le prochain JobsTIC. Concepteurs logiciels, développeurs, architectes techniques et applicatifs, product managers, experts Office 365, ingénieurs DevOps… il y en a pour tous les goûts ! », annonce Yannick Puget, chargé de mission Innovation chez iMSA. « Le fait que le JobsTIC soit en 100% digital est une super opportunité pour nous. D’abord parce qu’avec un seul événement, nous pourrons couvrir tout le territoire national, mais aussi parce que cela se fait avec un seul partenaire. La Mêlée a pris les choses en main, ce qui nous facilite les choses », ajoute-t-il.

Parmi les qualités intrinsèques des candidats, iMSA favorisera le savoir-être. « Nous avons beaucoup d’équipes, ce qui engendre beaucoup d’interactions. C’est pourquoi nous voulons des gens qui se plaisent au travail et qui ont un bon relationnel. En proposant des parcours carrière, nous attendons aussi des candidats qu’ils aient envie d’évoluer », prévient-il.

« iMSA est une entreprise bienveillante, qui n’a ni licencié ni mis au chômage technique durant cette crise. Nous avons une vraie démarche sociale. Nous menons aussi une politique de qualité de vie au travail, et œuvrons pour la féminisation des métiers du numérique avec l’association Elles Bougent. Aussi, on bénéficie de conditions avantageuses, et envisageons un assouplissement du télétravail pour l’après-crise, ce qui sera d’autant plus attrayant pour ceux qui viennent de Toulouse notamment », conclut Yannick Puget.

 

 

Découvrez toutes les offres d’emploi sur le site JobsTIC.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*