400 000 € de levée de fonds pour la start-up biterroise FairFair

   Article rédigé avec le soutien de

.

Mines Alès Angels et MELIES Business Angels investissent 400 K€ dans la plateforme intelligente multi métiers FairFair pour participer à l’accélération de l’activité du réseau des professionnels éthiques en dépannage d’urgence.

Née à Béziers sous la dénomination QuiOuvre en 2015, puis baptisée FairFair en juin 2020, la start-up n’a cessé au fil des années de nourrir l’ambition de devenir la référence nationale des services urgents à l’habitat et se développer en Europe. Pour cela, elle a développé une plateforme de mise en relation entre assurés et dépanneurs qualifiés, par le biais des compagnies d’assurance et d’assistance prescriptrices. Avec une croissance de +130 % entre 2019 et 2020, la jeune pousse a attiré l’attention des membres des réseaux Mines Alès Angels et MELIES Business Angels, qui réaffirment leur complémentarité par un nouveau co-investissement de 400 000 euros dans une start-up atypique au fort potentiel de croissance. Une levée de fonds auprès de business angels de proximité donc, qui doit d’abord permettre à la startup de fidéliser ses artisans, TPE et PME partenaires, et consolider la masse salariale de l’entreprise. « Nous avons vocation à nous développer à l’international, plus précisément dans les pays européens limitrophes » annonce Yves Gilet, président de la start-up.

FairFair, de l’éthique au numérique

C’était avec pour objectif de redorer l’image du dépannage d’urgence qu’Yves Gilet et Jérémy Simonin cherchaient dès 2015 à mettre en relation des artisans et entreprises aux pratiques éthiques avec des professionnels de l’assurance et de l’immobilier, prescripteurs de leurs sociétaires. Avec FairFair, ils proposent un véritable hub de transformation de l’écosystème du dépannage multi métiers grâce à l’intelligence artificielle pour répondre 7j/7 et 24 h/24 aux besoins de services à l’habitat des professionnels, à ce jour 17 prescripteurs partenaires. De leur côté, plus de 2500 dépanneurs sélectionnés avec soin obtiennent des missions sans coût d’acquisition ; ils bénéficient du soutien technologique de FairFair pour gérer leur activité (application), de ses services d’assistance et de formation. « Nous créons des communautés de dépanneurs éthiques accompagnées par l’innovation numérique. FairFair représente le fondement du monde du dépannage de demain qui s’inscrit en 3,0. Mais l’humain est primordial : nous répondons aux appels entrants, nous menons nos enquêtes de satisfaction client via des entretiens téléphoniques individuels », explique Yves Gilet.

Des investisseurs conquis

« FairFair nous a séduits à plus d’un titre », témoigne Gilles Roche, président de MELIES Business Angels. « D’une part parce qu’elle réunit à la fois des talents de la haute technologie et des métiers du dépannage, cas de figure atypique pour une start-up. D’autre part, cette société en croissance rapide dispose d’un management de grande qualité. Nous comptons sur le dynamisme et le talent de toute l’équipe pour imposer FairFair en France puis à l’international » ajoute-t-il. Jérôme André, président de Mines Alès Angels, souligne également la pertinence du positionnement de FairFair qui s’appuie à la fois sur « une expertise numérique prouvée et une démarche qualité client ambitieuse. La dimension éthique professionnelle forte de FairFair dans la gestion de son réseau est un véritable enjeu dans les services à l’habitat. » Les deux réseaux de business angels, liés par une convention de partenariat depuis janvier 2021, poursuivent ainsi leur « riche collaboration dans l’objectif commun d’accompagner au mieux les start-ups de la région ».

Sur la photo: Olivier Brylak, et Yves Gilet, respectivement DG et président de FairFair. Crédits DR.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*