3e Édition Cybersecurity Business Convention — Les décideurs face aux problématiques de sécurité numérique

Publi-rédactionnel publié dans le quotidien La Dépêche du Midi

Le centre de Congrès Pierre Baudis de Toulouse accueillera cet automne, le mardi 23 novembre, la troisième édition du Cybersecurity Business Convention (CBC), le salon business qui met en relation offreurs de solutions et donneurs d’ordres de PME et ETI. Il est toujours temps de réserver sa place !

En 2021 plus que jamais, l’actualité nous démontre chaque jour que la cybersécurité et la protection des données sont l’affaire de tous, quel que soit le domaine. Ce secteur en forte croissance, où le budget alloué par les entreprises françaises pour s’emparer de la question a doublé en un an, représente quelque 2,8 millions d’euros. L’Occitanie est à la pointe du sujet avec pas moins de 3000 professionnels qui couvrent tous les domaines de la cybersécurité. Selon une récente étude*, il reste 52 % des entreprises qui n’ont cependant pas encore renforcé leurs mesures de cybersécurité. Ce salon professionnel, CBC, a donc été conçu pour relever ce challenge : mettre en relation les opérateurs de sécurité numérique et décideurs qualifiés. *Étude Kaspersky Lab et Euler Hernes.

Un écosystème cybersécurité valorisé

Pour parvenir à relever ce challenge, cette troisième édition du salon CBC propose, le temps d’une journée, le mardi 23 novembre 2021, de rapprocher PME et ETI des acteurs de la cybersécurité. Afin de multiplier les approches sur le sujet, plusieurs formats seront mis en place : des conférences sectorielles (industrie, santé…) et généralistes pour sensibiliser les chefs d’entreprise, et des ateliers animés par des experts.

Pour aller plus loin, les concepteurs de ce salon ont pensé à pourvoir l’événement d’un espace recrutement et formation et à accorder des temps de networking pour générer des rencontres et du business autrement.

Des partenaires « ambassadeurs »

Témoins de la pertinence de ce salon, créateurs de valeurs et générateurs de business, ils sont plusieurs partenaires à avoir accordé leur confiance au CBC en attendant que d’autres les rejoignent d’ici l’automne. Parce qu’ils jouent un rôle à l’échelle nationale ou à l’échelle de leur territoire, il leur est même accordé le titre d’ambassadeur.

Parmi eux, nous retrouvons l’agence régionale du développement économique Ad’Occ, l’ANS (Agence du Numérique en Santé), le CESIN (Club des Experts de la Sécurité de l’Information du Numérique), l’ANSSI (Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information), Boost Aerospace, le centre de cybersécurité en Occitanie Cyber’Occ, ou encore l’assistance et prévention en sécurité numérique CyberMalveillance, Ocssimore, La Mêlée, le Medef 31, la CCI Toulouse Haute-Garonne et la Gendarmerie Nationale.

INTERVIEWS

Delphine Ferrier, Directrice des activités Grand Atlantique de PSIE ICS

« Accompagner la transformation digitale des ETI »

Comment SPIE développe son activité pour accompagner ses clients dans leur transformation numérique ?

SPIE ICS, filiale numérique du groupe SPIE, accompagne les entreprises privées et les établissements publics pour mettre en œuvre des solutions IT performantes et fiables, répondant en tous points à leurs enjeux métiers. Acteur historique en intégration et en infogérance d’infrastructure et d’environnement de travail, les offres de SPIE ICS reposent sur un socle de solutions de cybersécurité qui permet à ses clients de mener leurs opérations en toute confiance.

Comment déclinez-vous ces offres localement sur le territoire ?

Avec 3200 collaborateurs et 60 sites, SPIE ICS est en mesure d’accompagner ses clients en forte proximité. Nouc concevons des solutions sur-mesure répondant aux besoins spécifiques de nos clients. Nous leur proposons des solutions d’infrastructures de sécurité, mais aussi l’ensemble des services associés (détection de cyberattaques, résolution, remédiation…). Nous sommes, d’autre part, pleinement engagés pour produire des offres durables et responsables en travaillant sur l’obtention du Label Numérique Responsable avant la fin de l’année.

Qu’attendez-vous de ce rendez-vous Cybersecurity Business Convention ?

Notre participation renouvelée à la CBC vient confirmer notre positionnement d’acteur de la sécurité auprès des ETI. Cet événement a un rayonnement régional, et notre croissance en Occitanie dans les secteurs de l’industrie, du spatial, de la santé et des collectivités nous amène à renforcer nos expertises dans les domaines de la cybersécurité. La CBC est le forum idéal pour y parvenir.

Emmanuel Sohier, Responsable du CERT Santé (ex-Cellule d’Accompagnement Cybersécurité des Structures de Santé à l’ANS, Agence du Numérique en Santé)

Présentez-nous les grandes missions de l’Agence Nationale en Santé et de son organisation, notamment au niveau local ?

Dans ses grandes missions, l’ANS a vocation à créer les conditions du développement et de la régulation du numérique en santé, mais aussi de permettre aux professionnels et usages de bénéficier des mutations et innovations numériques, ou encore d’assister les pouvoirs publics dans la conduite de projets numériques d’intérêt national. Le CERT Santé s’inscrit dans la première de ces missions. Son rôle est d’apporter une réponse à un incident de sécurité ou de cyber-malveillance, faire de la veille sur la menace et de publier des alertes spécifiques. Également, nous avons une activité de sensibilisation via des webinaires, qui apportent des solutions techniques. Nous sommes aussi en mesure d’intervenir sur des audits de cyber-surveillance ou encore d’initiatives régionales pour présenter nos activités.

Le secteur de la santé est-il plus que d’autres en proie à des incidents de sécurité de ses systèmes d’informatique ? Et pour quels risques ?

Pas forcément, puisque le secteur de la santé est exposé au même titre que les autres. Les risques sont divers et communs : l’indisponibilité des systèmes d’information de quelques jours à quelques semaines qui induit de la perte d’efficacité, la perte définitive de données, l’exfiltration de données… Sans compter l’impact sur l’image et les problématiques de RGPD.

En même temps que votre première participation à la CBC, vous allez être sur le devant de la scène lors d’une table ronde dédiée à la protection des données en santé, quels messages allez-vous porter ?

Il y a plusieurs dimensions dans les messages que nous porterons. La première est d’ordre organisationnel avec le recours d’un responsable du système d’information, des processus de gestion des risques, la gestion des incidents avec un plan de continuité des activités. La seconde a une connotation plus technique comme celle de veiller à sécuriser les sauvegardes.

Contact :

Guillaume Costard (commercial) :

Tél : 06 07 73 36 39

www.cbc-convention.com

CBC, mardi 23 novembre 2021, Centre de Congrès Pierre Baudis (Toulouse).

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*