En Aveyron, Synergie recrute sur TikTok !

En partenariat avec

ToulÉco

Responsable des agences Synergie de Rodez et Decazeville, Guillaume Gritti fait partie des premiers à avoir communiqué ses besoins sur TikTok. Une démarche initiée et encouragée par son groupe qui est aussi le premier de son secteur à s’être emparé de ce réseau. Avec succès.

Premier groupe français indépendant de services RH (intérim, recrutement, formation, conseil, inclusion et diversité), Synergie a également été la première entreprise de son secteur à recruter directement via TikTok! Et Guillaume Gritti, responsable des agences à Rodez et Decazeville, l’un des premiers à se saisir de cette opportunité. «J’ai posté une courte vidéo annonçant notre recherche de candidats sur six métiers pénuriques, pendant le confinement et après. Et j’avoue avoir été très surpris par l’impact», rapporte le jeune dirigeant. En quelques semaines, sa vidéo totalise en effet plus de 360.000 vues, 5500 likes et 300 commentaires. «Et surtout, nous avons reçu des CV de la part d’un public que nous avons généralement du mal à capter : des jeunes qui n’ont pas pour habitude de pousser les portes d’une agence intérim. Il s’en est suivi rapidement des échanges, des rencontres et même la signature de missions pour quatre d’entre eux.»

Un vecteur d’image moderne et dynamique

Quatrième application mobile la plus téléchargée dans le monde en 2019, TikTok paraît ainsi pouvoir devenir un levier efficace de sourcing pour les recruteurs. Elle permet en tous les cas à Synergie de s’adresser «à une nouvelle communauté, plus jeune, et spécifiquement à la génération Z qui passe désormais plus de temps sur ce réseau – ou encore sur Reels d’Instagram – que sur les Facebook, Twitter et autres médias sociaux classiques. TikTok est aussi une appli qui parle à nos collaborateurs, pour la plupart assez jeunes», explique Candice Gau, responsable communication digitale du groupe. Et pour Guillaume Gritti, les bénéfices vont même au-delà du simple sourcing. «Il est certain que dans des secteurs tels que l’Aveyron, proche du plein emploi, ou sur des métiers très pénuriques, pouvoir attirer de nouveaux profils est précieux. Mais les retombées en termes d’image sont également très positives. Communiquer via TikTok nous permet d’être différenciant, et de véhiculer une image moderne et dynamique auprès de nos clients, prospects et partenaires.»

Pour peu toutefois de maîtriser l’outil et ses codes! Si Synergie laisse carte blanche à ses agences et aux collaborateurs pour réaliser et publier leurs vidéos de recrutement, un réseau d’ambassadeurs est néanmoins en train de se mettre en place. Une façon de partager les «bonnes pratiques», en matière notamment d’élaboration des scripts ou des hashtags qui accompagnent les vidéos, mais aussi d’harmoniser et de coordonner les messages. D’autant que pour Synergie, TikTok complète et renforce une stratégie multicanale qui s’étend plus largement à Facebook, Instagram, LinkedIn et Twitter. «Nous privilégions tel ou tel canal selon le public visé, le poste proposé, le domaine d’activité, les taux d’engagement et de conversion atteints sur chaque réseau», indique Candice Gau. Avec une large majorité d’utilisateurs de moins de 24 ans, TikTok s’est logiquement imposé comme le mieux adapté à la diffusion de l’actuelle campagne de recrutement du groupe, puisque dédiée à l’apprentissage. Certainement pas la dernière!
Ingrid Lemelle

Sur l’image tirée de la vidéo qu’il a postée sur TikTok, Guillaume Gritti, responsable des agences Synergie à Rodez et Decazeville.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*