Pricecomparator génère vos études de marché en temps-réel

PriceComparator est depuis 2018 un consultant digital en veille concurrentielle qui apporte aux e-commerçants une aide précieuse. L’application propose un outil permettant de générer des études de marché en temps réel. Entretien avec Sébastien Bernis, fondateur de Pricecomparator.

Une étude de marché en temps réel

Alors que les études de marché commandées auprès d’agences sont souvent très coûteuses et deviennent vite obsolètes, l’application Pricecomparator se veut un véritable consultant digital de veille tarifaire et concurrentielle apportant une aide précieuse pour les e-commerçants et les marques voulant surveiller leurs réseaux de revendeurs, en mettant à disposition tous les outils nécessaires pour adapter leur positionnement sur le marché. L’application cumule un ensemble de données sur les sites concurrents afin de pouvoir dresser une analyse complète de leur stratégie marketing et de leur dynamique commerciale, pour chacun d’entre eux. « La variable prix est essentielle, certes, mais pas du tout suffisante. C’est pourquoi nous avons mis en place des modules qui récupèrent tous les éléments de communication des entreprises concurrentes (newsletters, bannières publicitaires, etc.) », explique Sébastien Bernis, fondateur de Pricecomparator. Ainsi, l’application permet à ses e-commerçants utilisateurs d’avoir un point de vue omniscient sur l’activité tarifaire de ses concurrents, en temps réel.

2018, l’année de la réorientation

Créée en 2013, Pricecomparator était initialement une agence digitale destinée à l’accompagnement de ses clients dans leurs activités marketing, avant de devenir le consultant digital en veille concurrentielle qu’il est aujourd’hui. « Lorsque je rédigeais les newsletters pour les entreprises clientes, je remarquais que beaucoup d’entre elles comportaient des incohérences au niveau des promotions, des cibles ou bien des prix de la concurrence. Je me suis rendu compte que nombre d’entreprises n’avaient personne pour s’occuper de leur stratégie marketing et pensaient qu’une newsletter était suffisante. C’est donc comme ça que Pricecomparator s’est réorienté ! », explique Sébastien Bernis, fondateur de Pricecomparator.

L‘intuitive interface de veille tarifaire de Pricecomparator.

Pertinence, simplicité, agilité

Comparé à d’autres sites comparateurs de prix, Sébastien Bernis précise que Pricecomparator se veut un outil entièrement dédié au BtoB, c’est-à-dire aux entreprises. « Ce que je trouve affreux d’un point de vue éthique, c’est que les comparateurs de prix BtoC n’affichent que ceux qui payent pour y être et les rémunèrent aux clics à travers un système d’enchères. Ainsi, ces comparateurs ont tout intérêt à afficher comme premiers résultats les offres qui ont un coût au clic le plus élevé et non les moins chères. Les entreprises qui ont l’argent pour ce marketing-là sont forcément celles qui proposent des prix plus élevés qu’ailleurs, alors que les entreprises plus petites et moins chères ne figurent pas sur ces comparateurs, car elles ont moins de frais de fonctionnement. Ce n’est pas honnête », dénonce le fondateur de l’entreprise. À l’inverse, les robots de PriceComparator sont indépendants de toute influence financière et restituent les prix de tout concurrent surveillé, du géant Amazon jusqu’au plus local ou spécialisé des commerçants.

Autre avantage majeur de Pricecomparator, la simplicité d’utilisation et la pertinence de sa restitution de données à travers un tableau de bord le plus intuitif possible. « L’élaboration de notre tableau de bord a duré 4 ans, c’est ce qui nous a pris le plus de temps ! Ce qui m’intéressait, c’était de faire du less-is-more, comme on dit chez Google, c’est-à-dire de n’afficher que les informations pertinentes à l’utilisateur en rendant invisible toute la data et les algorithmes qu’il y a derrière », explique Sébastien Bernis. « Le but est de clarifier et de simplifier l’information pour que le client ait accès à l’essentiel et puisse le traiter vite sans passer par de nombreux tableaux Excel. Tout se fait par un simple jeu de couleurs. Même celui qui n’a aucune formation en business intelligence peut en trois clics déterminer les prix sur lesquels il n’est pas compétitif, et les changer. Sur cette partie de restitution de données, nous sommes pionniers », ajoute-t-il.

Des robots écoresponsables

De plus, l’application Pricecomparator est développée de façon écoresponsable. Un argument de vente qui ne pèse encore que trop peu dans les processus décisionnels des entreprises, mais qui tenait à cœur à son dirigeant. « Il faut savoir qu’avant la période de covid, le numérique représentait autant d’émissions de CO2 que tout le trafic aérien mondial. C’est énorme. Nous travaillons depuis 2017 avec l’ADN et la CCI Hérault sur la mesure de l’impact carbone de la solution. Nous nous sommes rendu compte en évaluant la consommation de nos robots que quand on les laissait faire, ils faisaient les choses très mal, comme tous les autres robots. C’est pourquoi nous les avons éduqués pour que, lorsque l’on cherche un prix sur une page, ils n’aient à demander au serveur distant que le prix, et non les photos, les décorations, les animations ou encore la police d’affichage. Grâce à ce travail-là, nous avons constaté, avec l’ADN, que nous avions divisé par 400 notre impact carbone. Nous avions beau être une goutte d’eau dans l’océan d’internet, nous venions de trouver comment économiser des tonnes de CO2 par an. C’est là que j’ai compris que nous tenions la bonne façon de travailler », se réjouit Sébastien Bernis. En somme, l’entreprise propose donc à ses clients de faire moins de récupération de données, mais de meilleure qualité, et donc avec une très faible marge d’erreur. « Le fait d’éduquer nos robots nous permet aussi, quand il est trop compliqué pour certains de faire de la récupération des prix, de ne pas avoir à recourir à de la main-d’œuvre très mal payée à l’étranger comme le font nos concurrents, ce que l’on nous propose tout le temps. », affirme-t-il.

Comptant déjà de nombreux clients tels que Décathlon, le Petit Vapoteur ou encore misterauto.com, Pricecomparator espère doubler ses effectifs d’ici 2022 et compte bénéficier de plusieurs levées de fonds d’ici là. « Ce que nous cherchons, ce sont des investisseurs sensibles aux valeurs humaines et écologiques que nous portons. Il me paraît important d’être cohérents jusqu’au bout », conclut Sébastien Bernis.

Sur la photo : Sébastien Bernis, fondateur de Pricecomparator.

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*