En Avant ! Épisode 6 – Alain Assouline : « Nous vivons peut-être ce moment où le ballon va enfin sortir de la mêlée »

En Avant ! Épisode 6

En avant se veut une rubrique résolument tournée vers l’avenir ! 2020, l’année de tous les dangers pour beaucoup, mais peut-être aussi l’année des opportunités, d’une nouvelle donne, en tous les cas il y aura forcément un avant et un après !

L’après sera forcément digital, et alors même que la  Mêlée fête en 2020 ses 20 ans, il nous semblait naturel d’interroger 20 personnalités du numérique qui partagent avec nous leur vision de la « France digitale de demain », et nous souhaitent bien sûr un « bon anniversaire » !

La rédaction de midenews.

Alain Assouline, président de Cinov Numérique : « Nous vivons peut-être ce moment où le ballon va enfin sortir de la mêlée »

 

Après une crise, tout ce qu’on savait devoir faire en le remettant à plus tard doit être mis en œuvre immédiatement. Elle est un révélateur des changements à effectuer sans plus tarder.

La sortie de crise exige de se réinventer, d’explorer de nouveaux savoirs et de nouvelles pratiques. Toutes ces choses que fait si bien la Mêlée depuis sa création. Son utilité basée sur une longue expérience d’échanges entre les entreprises et les territoires, l’innovation et le terrain, se révèle aujourd’hui cruciale.

 

La reprise économique passera d’abord par la transformation numérique des TPE / PME, principales pourvoyeuses d’emplois en France.

Lors de cette crise, les entreprises ont été contraintes d’entrer dans le numérique de façon pragmatique pour répondre aux besoins immédiats (télétravail, dématérialisation des processus, vente à distance…). La question pour elles est maintenant de savoir comment aller jusqu’au bout afin que ce moment soit le point de bascule vers une transformation définitivement numérique.

 

La mutation vers le numérique, c’est à la fois des choses simples que l’on peut immédiatement mettre en œuvre. Certaines entreprises l’ont fait pendant la crise. Et c’est de façon plus durable une question de nouveau modèle de création de la valeur. Il s’agit donc de stratégie, de réflexion sur les nouvelles attentes des citoyens et consommateurs, et d’expérience client. Relocalisations, circuits courts, mobilités, et en même temps, élargissement de sa zone de chalandise, visibilité nationale et internationale, tous ces sujets et bien d’autres vont être le point de départ de changements profonds dans lesquels le numérique est un moyen et un accélérateur.

 

Les petites et moyennes entreprises vont devoir acquérir les compétences nécessaires tout en se transformant. Elles auront besoin des entreprises du numérique qui sauront accompagner les dirigeants d’entreprises, le management RH, l’organisation, la production, la logistique, la vente, le marketing… Car toutes ces fonctions devront se transformer.

Ainsi, en plus de ces prestations nécessaires, venues d’autres entreprises, il faudra repenser les compétences en interne. Il est donc incontournable de faire monter en compétence tous les salariés. Mais nous le savons, aucune organisation ne change sans l’apport de « sang neuf ». Et pourquoi pas, en recrutant des apprentis du numérique ?

 

En collaboration avec FranceNum et les communautés d’agglomérations, Cinov Numérique a initié l’année dernière un Tour de France de la transformation numérique des entreprises. Nous allons le continuer dans ce contexte particulier de sortie de crise, en organisant la rencontre entre les chefs d’entreprises des territoires et les entreprises et indépendants du numérique. Chacune des étapes de ce tour pourrait avoir l’objectif d’installer durablement un Atelier Territorial de la Transition écologique et numérique en s’appuyant, s’ils existent, sur les tiers-lieux locaux. En Occitanie, la Mêlée a déjà largement ouvert la voie, mais tant de travail reste à faire ensemble.

 

Nous sommes entrés dans une période où l’innovation est permanente.

Tous les métiers vont être bouleversés. Certains disparaîtront, d’autres apparaîtront, tous connaîtront des transformations importantes.

La frontière entre formation initiale et formation continue a de moins en moins de sens. 

La formation n’est plus un stock de compétences qu’on accumule en début de vie pour un seul métier qu’on exercera jusqu’à sa retraite. C’est désormais un flux permanent. Apprendre tout le temps pour savoir pivoter vers les nouveaux métiers quand le sien sera dépassé est devenu une nécessité. L’enjeu est énorme.

 

Des millions d’emplois vont émerger sans qu’aucune filière de formation traditionnelle n’ait préparé les jeunes et les travailleur.se.s à y accéder.

Voilà l’enjeu humain auquel nous allons être confrontés. Car chacun va, à un moment donné, sortir du système, se retrouver en dehors de l’emploi avec des compétences devenues insuffisantes.

Ce qui a été mis en place pour former des personnes sorties du système ou discriminées (décrocheurs, chômeurs, personnes en reconversion, jeunes des quartiers populaires, migrants, handicapés, femmes) pour les ramener vers l’emploi, va devenir un besoin permanent et concerner des parts de plus en plus grandes de la population, en particulier après cette crise sanitaire. 

 

Beaucoup d’enjeux pour la Mêlée et pour les TPE, PME et indépendants du numérique que Cinov Numérique représente. Abordons-les ensemble !

Cinov Numérique est prêt à entrer dans la mêlée avec vous.

 

Bon anniversaire de vos 20 ans !

 

Alain Assouline,
Président de Cinov Numérique, syndicat des TPE PME et indépendants du numérique
Fondateur de WebForce3

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*