Occitanie Start-ups ! – Innovez, Kuzzle s’occupe du reste !

Occitanie Start-ups !

 

Dans ce nouveau format, la rédaction de Mid e-News vous propose de découvrir chaque semaine une start-up qui fait la fierté de la région. Cette semaine, c’est au tour de Kuzzle, start-up du groupe Kaliop, qui fait parler d’elle depuis 2015 en proposant une solution d’open source backend qui facilite le développement d’applications. Explications.

 

Innovez, Kuzzle s’occupe du reste !

Jacques Le Conte, CEO de Kuzzle depuis 2017

Monter un projet d’IoT peut être parfois difficile. Face à de multiples complexités qui s’échelonnent sur plusieurs niveaux, Kuzzle IoT, start-up montpelliéraine fondée par le groupe Kaliop, se veut une solution pour aider ses utilisateurs à créer leurs propres applications, rapidement.

 

Née en 2015, la start-up de Montpellier, dirigée par Jacques Le Conte, propose une nouvelle génération de logiciels open source pour faciliter le développement d’applications au développeur, tout en leur faisant gagner du temps et de l’argent. Souvent comparée à Firebase, la plateforme mobile et Web rachetée par Google en 2014, Kuzzle couvre un spectre de possibilités plus large concernant l’IoT, proposant une gestion avancée de geofencing, de temps réel, de synchronisation et de sécurisation des données.

Un open source optimisé au service de l’innovation

Kuzzle est un backend IoT open-source, sécurisé, scalable et entièrement personnalisable. Il est capable de collecter, indexer, traiter en masse des données hétérogènes issues de l’internet des objets en temps réel. Cette nouvelle solution de backend réduit ainsi drastiquement le time-to-market des innovations digitales. En simplifiant et accélérant le développement des applications IoT et mobile, il permet aux développeurs, architectes et chefs de projet de se concentrer sur leur cœur de métier, l’innovation et l’expérience utilisateurs.

 
Le principe de Kuzzle est simple. Il s’agit de permettre à l’utilisateur de connecter une flotte d’appareils IoT à une application mobile, en gérant tout un ensemble de protocoles. Alors que les applications usent généralement des serveurs HTTP et WebSocket, les appareils et capteurs eux peuvent utiliser une grande quantité de protocoles, du MQTT aux protocoles propriétaires les plus rares. Kuzzle apporte une couche réseau qui permet à l’utilisateur d’exploiter n’importe quel protocole tout en rendant les appareils et applications mobiles capables de communiquer plus facilement grâce à l’interface de programmation native de Kuzzle. Ainsi, le backend IoT offre en au sein d‘une plateforme unique une boîte à outils d’API multi-protocoles, des fonctionnalités avancées, des outils puissants compatibles multi-devices, multi-plateformes et pour répondre à de très nombreux cas d’usages, tout en garantissant un niveau de sécurité et de contrôle total de la plateforme, indispensable pour des projets digitaux innovants.

Direction : l’industrie 4.0

En collectant et en traitant en masse une multitude de données hétérogènes, Kuzzle s’est récemment lancé dans l’industrie 4.0. En effet, la start-up a déployé en 2019 sa solution IoT pour digitaliser la gare TGV d’Aix-en-Provence, la transformant en une station connectée capable de gérer plusieurs fonctionnalités. Éclairage, chauffage, ventilation, climatisation, ascenseurs, porte coulissante, escalators, consommation d’électricité et qualité de l’air sont donc connectés et monitorés, permettant aux agents de suivre l’aflux en gare, l’état des équipements et infrastructures en temps réel.

De plus, la plateforme open source montpelliéraine a aussi été choisie par Omniscient, de Bouygues Constructions, afin d’optimiser son service de géolocalisation et la gestion des équipements sur les chantiers, en France mais aussi à Singapour.

 

 

Ainsi, après avoir gagné la confiance d’acteurs comme William Reed, Qwant, Biogen ou le Crédit Agricole, Kaliop compte ainsi sur Kuzzle pour favoriser l’accès au développement d’applications et accélérer la transformation numérique de chacun, des plus jeunes start-ups locales aux plus grands groupes nationaux.

 

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*