les-chantiers-de-deploiement-de-la-fibre-optique-ont-repris-en-haute-garonne

Les chantiers de déploiement de la Fibre Optique ont repris en Haute-Garonne

 

Après un ralentissement lié aux contraintes engendrées par la période de confinement, les chantiers de déploiement de la Fibre Optique ont repris en Haute-Garonne.

Crédit photo : Việt Anh Nguyễn

Cette semaine, les équipes de Haute-Garonne Numérique et de son délégataire Fibre 31 ont poursuivi les travaux dans de nombreuses communes du département comme, par exemple, Auterive, Coueilles, Gragnague, Grenade, Labarthe-sur-Lèze, Montrejeau, Montberon, Pechbusque, Pompertuzat ou Rieux-Volvestre.

 

« Les chantiers se déroulent dans le respect absolu des consignes de précautions et de distanciation sociale » précise Annie Vieu, présidente de Haute-Garonne Numérique. « J’ai demandé à notre délégataire Fibre 31 de veiller, pour ses équipes comme pour celles de ses sous-traitants à ce que les mesures sanitaires s’ajoutent aux règles habituelles de sécurité« , ajoute-t-elle.

 

Dans le même temps, les ouvertures commerciales se sont poursuivies : ces derniers jours les communes de Benque, Boussan, Empeaux, Eaunes, Labroquere, Lavernose-Lacasse, Roques, Rouffiac-Tolosan, Saint-Thomas, Saiguède ou Valcabrère peuvent accueillir leurs premiers abonnés.

 

Dans la situation actuelle afin d’éviter tout risque de contamination, Haute-Garonne Numérique a décidé de suspendre l’organisation de réunions publiques d’information. « En liaison avec Fibre 31 et les fournisseurs d’accès présents sur le réseau, nous allons mettre en place, au mois de juin, de nouveaux moyens de communication pour apporter aux habitants et aux entreprises des informations précises sur les conditions d’abonnement » explique Annie Vieu.

 

Cet été, le calendrier de déploiement sera précisé pour tenir compte des retards imputables à la période de confinement, « mais nous espérons néanmoins que les grands équilibres calendaires du contrat de délégation, qui prévoit une fin de déploiement en 2022, seront respectés » conclut ​Annie Vieu. ​

Laisser un commentaire