ces-start-ups-qui-se-mobilisent-face-au-covid-19

Ces start-ups qui se mobilisent face au Covid-19

La crise du Covid-19 aura eu comme effet positif d’encourager les entreprises à innover, à se réinventer, mais aussi à faire preuve de solidarité. Pour cela, les start-ups ont été parmi les premières à se manifester.
Parce que nous ne pouvons toutes les citer, nous vous proposons de découvrir cinq start-ups qui ont brillamment su répondre à l’urgence de la crise sanitaire.

MonOrdo

MonOrdo est une start-up toulousaine qui propose une application permettant de faciliter votre parcours de soins à travers la e-prescription. Cette application, disponible sur iOS et Androïd, permet aux particuliers de recevoir l’ordonnance de leur médecin de la transmettre à leur pharmacien qui vous notifie lorsque la commande est prête. Elle permet aussi aux pharmacies de préparer les commandes à l’avance et d’automatiser l’historique patient, ainsi qu’aux médecins d’être notifiés pour les renouvellements d’ordonnance.

En cette période de confinement pour lutter face à la propagation du COVID-19, MonOrdo met gratuitement à disposition sa solution de e-prescription auprès de tous les utilisateurs afin de limiter les contacts rapprochés entre médecins et patients. De plus, les pharmaciens peuvent, s’ils le souhaitent, mettre en place un système de click-and-collect pour les traitements ne nécessitant pas de conseils appuyés de leur part, et ainsi fluidifier leur gestion et les passages en officine.

Iriade

Depuis novembre 2016, la start-up Iriade met à disposition plusieurs programmes connectés à l’égard de multiples communautés de patients pour du suivi médical à travers sa plateforme dédiée à l’accompagnement digital personnalisé.
Le diabète étant l’une des situations à risques d’infection sévère au Covid-19, la start-up a lancé, le 19 mars dernier, un programme d’accompagnement en ligne pour les patients diabétiques face à la menace du virus, CoviDiab. Les inscrits ont ainsi accès à toutes les informations utiles ainsi qu’à des séances vidéo en ligne avec diabétologues, infectiologues et hygiénistes. Ce programme pourrait permettre d’assurer un suivi médical à distance pour près de 4,5 millions de diabétiques en France (chiffre du Centre Européen d’Étude du Diabète).

Kaduceo

La start-up Kaducéo, crée en 2014, s’est spécialisée dans la détection des incohérences sur les données de facturation des établissements de santé. Elle s’est par la suite axée dans l’analyse et la prédiction des parcours de soins.

Aujourd’hui, Kaducéo met son savoir faire à disposition, gratuitement, au profit des cliniques et hôpitaux en cette période de crise sanitaire. La start-up utilise les données des historiques de chaque hôpital, en particulier celles des établissements du Grand Est, région fortement touchée par le Covid-19, pour permettre de prédire le nombre d’arrivées de patients atteints du coronavirus aux services des urgences de chaque hôpital, trois à quatre jours à l’avance.

Schoolmouv

Parmi les petites entreprises qui ne connaissent pas la crise du confinement, on retrouve aussi Schoolmouv, une start-up toulousaine qui propose un accompagnement pédagogique adapté aux réformes nationales pour collégiens et lycéens à travers son site internet et son application mobile. Il comprend des cours en ligne sur toutes les matières, de la 6ème à la terminale L, en passant par la terminale S!
Suite à la récente fermeture des écoles, Schoolmouv a pris la décision de suspendre ses abonnements classiques en ligne pour proposer des offres solidaires (jusqu’à moins 60%), spécialement pour cette période de confinement, afin d’accompagner au mieux chaque élève dans sa scolarité. Les élèves inscrits ont alors accès au contenu du site du lundi au dimanche, de l’aube à l’aube, même en vacances!

Loutix

Nicolas Petitfour a créé Loutix en novembre dernier, une start-up dédiée à la livraison de matériel de bricolage. Initialement destinée à la livraison d’outillages sur les chantiers pour les professionnels, elle a ensuite développé la livraison chez les particuliers.

Depuis le début de la crise sanitaire qui pousse les entreprises à serrer la vis, l’activité de Nicolas Petitfour est aujourd’hui presque exclusivement dédiée aux particuliers, le bricolage étant l’activité préférée des français après la cuisine et la pâtisserie. Il s’agit principalement de livrer les matériaux les plus volumineux, difficilement transférables en drive dans les magasins de bricolage (tuiles, matériel d’isolation, plaques de placoplâtre…). De plus, la livraison est assuré en moins de 24 heures dans l’immense majorité des cas et est garantie sans contact. À vos marteaux, prêts?

 

Clément Seilhan

Laisser un commentaire