L’entreprise de Toulouse Wyca lance son robot à navigation autonome

lentreprise-de-toulouse-wyca-lance-son-robot-a-navigation-autonome

En partenariat avec Touléco 

Le robot Elodie se prête à de multiples usages en matière de sécurité, de télémédecine, d’informations par vision… Complètement autonome, il est développé par Wyca, jeune pousse toulousaine, qui compte déjà le géant singapourien Trax parmi ses clients.

Sur la photo : Aux côtés de la plateforme Elodie, le nouveau directeur général de Wyca, Patrick Dehlinger, qui a rejoint l’entreprise début novembre 2019 . Crédits : Valentine Chapuis – ToulÉco.
Créé en 2015 et basé à Aucamville près de Toulouse, Wyca développe des robots indoor à navigation autonome. Son dernier-né, Elodie, a été présenté au Siane 2019 en octobre. Il est conçu autour d’une plateforme modulaire ouverte qui permet, par un système de fixation polyvalent, de greffer tout type d’équipement sur sa partie supérieure selon les besoins des clients. « Sa capacité d’emport est de 150 kilos pour 1,60 mètre de haut. Cela lui permet d’accueillir des casiers pour transporter des pièces dans une usine, des caméras pour des inventaires ou encore des bras de manutention. Elodie fonctionne en continu, grâce à des batteries lithium, avec une autonomie de huit heures. Enfin, le robot est auto-suffisant en termes de guidage grâce à des systèmes de connexion IoT, radars ou caméras 3D », détaille Patrick Dehlinger, directeur général de Wyca.

Une commercialisation par licences de fabrication
Outre ces dernières avancées technologiques, Elodie présente un concept de commercialisation particulier. Wyca a décidé de confier la production de la plateforme matérielle à plusieurs fabricants via une licence. Un intégrateur, tels Cap Gemini, Altran ou Ublu, intervient en parallèle pour définir le logiciel d’application nécessaire au besoin du client. « En d’autres termes, Wyca perçoit des redevances du fabricant qui, lui-même, est lié au client final par un contrat de vente. Pour la partie logicielle, un contrat de service est souscrit entre l’intégrateur et le client. Ce système original nous permet de limiter notre besoin en fonds de roulement et de simplifier les exportations », explique Patrick Dehlinger.
En effet, les fabricants sont choisis au plus près des clients par zones géographiques. Ainsi, l’usine Usitech dans le Tarn est déjà partenaire, mais aussi l’Israëlien Bynet présent à tel-Aviv et à New York.

Un premier client international de taille
Parmi les premiers clients, le Singapourien Trax Retail, l’un des leaders mondiaux du planogramme en magasins, c’est-à-dire d’images précises des références implantées en rayons, déploiera Elodie en Europe, aux Etats-Unis et en Israël. « Le groupe gère près de 100.000 magasins, grandes et moyennes surfaces, dans le monde. Elodie circulera de manière autonome au milieu des clients pour permettre les inventaires », précise Patrick Dehlinger.
Le robot, parties matérielle et logicielle intégrées, est commercialisé près de 24.000 euros. Avec son modèle de redevances, Wyca prévoit un chiffre d’affaires de 1,5 million d’euros en 2021, contre moins de 500.000 euros en 2019. Et pour renforcer son équipe commerciale, le développeur de robots est en cours de levée de fonds. Il vise une augmentation de capital de 2,5 millions d’euros.

Isabelle Meijers, Touléco

Partagez cet article !:

Laisser un commentaire