Smart city et objets connectés s’invitent au Salon des Maires

smart-city-et-objets-connectes-sinvitent-au-salon-des-maires

En partenariat avec 

L’édition 2019 du Salon des Maires et des Collectivités Locales faisait la part belle au numérique, avec de nombreuses solutions autour de l’IoT et des Smart Cities.

Dans l’espace numérique, les exposants du Salon des Maires et des Collectivités Locales 2019 présentaient plusieurs solutions pour l’e-administration.

Du 18 au 22 novembre 2019 s’est tenu à la Porte de Versailles le 24ème Salon des Maires et des collectivités locales, organisé conjointement avec le 102ème Congrès des Maires. Si cette année encore, un espace était dédié aux éditeurs de logiciels et startups IT, le numérique était omniprésent sur l’ensemble du salon. Selon Luc Payssan, chargé de relations publiques de Ciril Group, éditeur d’un ERP modulaire destiné aux villes de 5000 à 100 000 habitants, la smart city était l’une des thématiques phares de cette édition. Ces villes intelligentes se caractérisent notamment par des équipements connectés, dotés de capteurs permettant la remontée d’informations au fil de l’eau et le pilotage en temps réel. Qu’il s’agisse des éclairages publics, des réseaux de distribution d’eau ou d’énergie ou de l’aménagement urbain, partout étaient présentées des solutions connectées.

Des solutions pour une grande diversité de problématiques

Parmi ces produits, la cabine de télémédecine de la société française H4D suscitait l’intérêt des visiteurs. Equipée d’une quinzaine d’instruments pour le diagnostic médical, cette solution a été conçue pour pallier les difficultés d’accès aux soins, notamment dans les territoires ruraux. Fondée par le Dr. Franck Baudino en 2008, l’entreprise a aujourd’hui déployé une quarantaine de ses cabines sur le sol français, à la fois dans des entreprises et des collectivités. La cabine permet à un médecin d’interagir avec le patient par le biais d’une caméra. Elle dispose d’un lecteur de carte vitale et peut imprimer l’ordonnance à l’issue de la consultation. Les données, transmises de façon sécurisée, sont stockées chez un hébergeur agréé par l’ASIP Santé.

Autre exemple, le poteau d’incendie connecté présenté par Birdz, filiale de Nova Veolia. Cette société spécialisée conçoit différents dispositifs destinés aux réseaux de distribution d’eau, avec des compteurs d’eau pour la télérelève, mais aussi des capteurs permettant de détecter les fuites, les accès non autorisés et les pollutions. Elle propose également des capteurs pour les réseaux d’énergie et les smart buildings. Ses produits peuvent se connecter en utilisant le propre réseau IoT (Internet des Objets) de l’entreprise, ainsi que des réseaux LoRaWAN tiers.

Les réseaux LoRaWAN et 5G au service des Smart Cities  Toujours dans cette tendance IoT, le stand Bouygues Telecom, situé dans l’espace numérique, mettait en avant sa filiale Objenious, qui porte les solutions autour de ses réseaux LoRaWAN et M2M. L’opérateur prépare également le lancement de son offre 5G, qui devrait être déployée dans deux grandes villes françaises courant 2020.

En dehors des thématiques de connectivité, les services proposés sur l’espace numérique avaient pour la plupart l’objectif de simplifier l’accès des citoyens aux services de leur ville : portails d’e-administration, dispositifs d’alertes des populations, applications mobiles pour le paiement des parkings ou encore bornes tactiles pour les collectivités. Luc Payssan a également cité deux autres sujets récurrents, l’open data et le RGPD, des problématiques sur lesquelles beaucoup de collectivités travaillent à l’heure actuelle.

Aurélie Chandèze, Distributique

 

partagez cet article !:

Laisser un commentaire