Charte Qwant/Occitanie : le dessous des cartes

charte-qwantoccitanie-le-dessous-des-cartes

Moins de deux mois ont été nécessaires pour faire aboutir la charte entre Qwant et plusieurs grandes collectivités occitanes. Retour sur une « exception ».

A l’origine de cette configuration « très accélérée », on retrouve Willy Lafran, acteur connu dans l’écosystème occitan du numérique et partenaire de la première heure de l’association La Mêlée (au début des années 2000. Les différents aspects contractuels et concrets ont été abordés lors de notre précédent article sur le sujet. Voici un entretien exclusif avec le principal instigateur de cette entente, Willy Lafran.

  • Comment avez-vous réussi à « griller les étapes » ?

Willy Lafran : C’est la conjonction de trois conditions déterminantes. La première est l’amitié entre Qwant et Freya Games, je connais Eric depuis le lancement de Qwant avec qui nous travaillons régulièrement, même si les surcharges de son emploi de temps nous empêche de nous voir plus souvent. Je tiens à réaffirmer que – quoi qu’on en pense – le fait qu’un chef d’entreprise français soit trop sollicité reste une bonne nouvelle ! La seconde raison de notre succès, c’est la formule – qui peut s’apparenter à une expression triviale – « l’ingénierie ludique », c’est un oxymore au même titre que « codage amusant ». Nous avons tous des enfants, qui utilisent les rudiments du code et qui doivent mieux maitriser ce « langage ». La troisième clé de notre succès, c’est justement l’engagement des acteurs locaux ; le Conseil Régional, les Conseils départementaux, les agglomérations telles que Toulouse Métropole, Le SICOVAL bien sûr, sans oublier notre partenaire « SavoirDevenir ». La volonté des élus va au-delà des frontières partisanes. Le 7 octobre, dans le cadre de la Mêlée Numérique, nous avons donc réuni dans les locaux de notre entreprise  plusieurs acteurs clés du numérique en Occitanie : Nadia Pellefigue, vice-Présidente de la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée en charge du numérique, Annie Vieu, vice-Présidente du Conseil Départemental de la Haute-Garonne en charge du numérique, Bertrand Serp, vice-Président de Toulouse Métropole en charge du numérique, Jacques Oberti, Président du SICOVAL et Freya Games*.

  • Quels sont les engagements liés à cette charte ?

Willy Lafran :  Cette charte se concrétisera par le déploiement de Qwant dans les administrations et services au public, de Qwant junior et Qwant School dans les écoles et collèges, mais également par le déploiement du jeu Agent 001 de Freya Games destiné à l’acquisition des savoir et savoir-faire nécessaires à une utilisation responsable et créative d’internet. Nous avons tous des enfants, qui surfent sur le web et doivent apprendre à acquérir un usage sécurisé, éthique, et raisonné d’Internet   » .

Propos recueillis par Pascal Boiron, MID e-news

* Freya Games se présente comme une « fabrique créative et solidaire de jeux vidéos & Serious Games citoyens ».

partagez cet article !:

Laisser un commentaire