Gaël Philippe, Keypoc : « L’envoi massif d’e-mails, c’est fini ! »

gael-philippe-keypoc-lenvoi-massif-de-mails-cest-fini

Spécialisée dans la « connaissance clients », la startup Keypoc interviendra le 30 septembre sur le commerce connecté, à l’occasion de la Mêlée Numérique.

Créée en 2015, la startup Keypoc est spécialisée dans l’exploitation des données en vue d’améliorer la connaissance des clients. La startup interviendra le 30 septembre prochain dans le cadre de la thématique « commerce connecté » de la Mêlée Numérique.

  • Comment une startup comme Keypoc se positionne-t-elle ?

Gaël Philippe : Notre conviction, c’est que les données sont sous-exploitées et que les directions des entreprises ont besoin d’un « copilote » pour donner davantage de sens à ces données. Les grands comptes ne sont pas les seuls à être concernés ! Nous avons donc développé une offre spécifique pour travailler avec les PME et les ETI. Nos prestations vont du conseil à la formation, en passant par la réalisation et le support.

  • Pouvez-vous donner quelques exemples concrets d’une meilleure exploitation des données ?

Gaël Philippe : Le premier exemple, c’est d’arriver à avoir une « typologie » des clients, en fonction des informations communiquées, de leurs achats précédents, de leurs centres d’intérêt… Cela permet d’avoir une communication personnalisée. L’envoi massif d’e-mails, c’est fini ! Les messages ne sont pas lus. Le deuxième exemple, c’est l’automatisation de la veille tarifaire dan le secteur B to B. De nombreuses entreprises doivent consacrer des heures à collecter ces données sur les prix proposés par leurs concurrents, alors que cela peut être automatisé. Autre exemple : la prédiction. Cela concerne notamment le bon dimensionnement pour l’encaissement, qui est un enjeu crucial pour beaucoup de commerces. Dans ce cas, les données que nous traitons sont liées à l’historique de l’encaissement au cours des trois années précédentes.

  • Quelle est l’actualité de l’entreprise ?

Gaël Philippe : Nous sommes en train de finaliser une offre de diagnostic Data Flash qui permettra aux PME et aux ETI de rapidement évaluer les pistes de valorisation et d’exploitation de leurs données, pour ensuite lancer des chantiers de réalisation impliquant l’usage des données dans leur entreprise. Ce diagnostic devrait être éligible à un financement BPIFrance qui permettra de réduire jusqu’à 50% l’investissement de l’entreprise. Dès que nous avons confirmation, nous validerons cette information.

Dès le mois de septembre, nous allons par ailleurs proposer deux formations avec La Mêlée de Montpellier : une formation sur l’outil décisionnel Microsoft Power BI pour les développeurs & consultants (utilisateurs) et une formation en Data Science pour les entreprises qui souhaitent faire monter leurs équipes en compétence sur les aspects prédictifs notamment.

  • Où en êtes-vous en termes de capitaux et d’effectifs ?

Gaël Philippe : Nous avons fusionné avec notre principal compétiteur français en début d’année et nous avons aujourd’hui une équipe de 8 personnes. Concrètement, nous ne prévoyons pas d’organiser une levée de fonds pour l’instant. Nous préférons pour l’instant nous développer sur la base de nos fonds propres.

Propos recueillis par Pascal Boiron, MID e-news

partagez cet article !:

Laisser un commentaire