jobstic-nimes-une-1ere-edition-prometteuse

La première édition de JobsTIC Nîmes aura lieu le 13 juin prochain, à l’heure où la communauté French Tech Gard prend forme.

Le département du Gard est l’extrémité Sud-Est de la région Occitanie et est donc une porte d’entrée privilégiée sur le territoire occitan pour les métropoles de Provence, de la Côte d’Azur ou d’Italie. L’actualité du Gard dans le domaine du numérique est riche : outre la constitution de la Communauté French Tech du Gard (voir ici), la principale ville du département, Nîmes, se prépare à la première édition de JobsTIC Nîmes, le rendez-vous emploi-formation créé à Toulouse et déjà décliné à Montpellier ou Carcassonne.

Que dit-on du côté organisateurs ? « La Mêlée tisse des liens forts avec les acteurs du Gard, comme GarDigital et son Président Gilles Ridel, qui coorganise avec nous, la French Tech Gard, Leader Alès, Nîmes… Sans oublier les relations étroites de Leader Occitanie et de La Mêlée, répond Jean-François Sales, co-Président de La Mêlée et responsable territorial de Simplon pour l’Occitanie Est. La Mêlée agit dans les territoires dans le cadre de la mission de la Région Occitanie de transformation numérique auprès des TPE et des PME. Nous sommes donc ravis de lancer cette première édition de JobsTIC à Nîmes en partenariat avec l’écosystème gardois des étudiants et des demandeurs d’emploi gardois, et en association avec les écoles et recruteurs locaux. »

En l’occurrence, l’école Simplon est notamment en charge sur ce territoire de l’Ecole Régionale du Numérique. Explications d’Emilie Robert, responsable du dossier : « Pour nous, la participation à cet événement est la continuité d’un travail débuté en 2016. Nous allons engager la quatrième promotion à Alès. Une des grandes forces des métiers du numérique et des compétences associées est que le travail peut être plus facilement délocalisé que dans d’autres filières. Ce qui nous importait, c’était d’avoir des réponses à la question « et après ? ». Concrètement, nous pouvons aujourd’hui répondre que le CNAM (note de la rédaction : Centre National des Arts et Métiers) va créer dès cette année une formation de niveau bac + 3 pour les personnes intéressées par la cybersécurité ».

Coda Alès ; une des strucutres qui sera présente en fornce pour cette première édition du JobsTIC Nimes

Parmi les nombreux partenaires de l’événement « JobsTIC Nîmes », on peut également citer Nîmes Métropole, qui accueille les rencontres, les antennes gardoises de Pôle Emploi, la « Digital Business School » de Nîmes ou encore l’Open Tourisme Lab. Sa responsable, Géraldine Mauduit, précise : « Les zones d’influence des agglomérations ne sont pas bornées uniquement par les frontières administratives. Elles sont davantage fondées sur les courbes isochrones (ndlr temps pour aller d’une ville à l’autre, par exemple « Nîmes-Tarbes » – Occitanie/Occitanie – versus « Nîmes-Aix en Provence » – Occitanie/PACA). De nombreuses startups occitanes recherchent des talents dans les domaines du numérique et leur principale préoccupation n’est pas l’endroit où vit la porteuse ou le porteur du talent. Parmi elles, citons en quelques-unes, accompagnées par l’Open Tourisme Lab : Astragale (ndlr : messages « blochain » appliqués au tourisme), Feel Object (application pour les mal-voyants, sachant que Nîmes dispose de la première clinique spécialisée au niveau national), Discover (suivi des bagages pour les randonnées), KProdz (ndlr : production pour cinéma), Spotyride (voir les articles de MID e-news) ou QuickText (ndlr : l’intelligence artificielle dans le domaine de l’hôtellerie)… ».

Pascal Boiron, MID e-news

Laisser un commentaire