Pour mieux accompagner les PME d’Occitanie, Bpifrance diversifie ses services

pour-mieux-accompagner-les-pme-doccitanie-bpifrance-diversifie-ses-services

La banque publique d’investissement veut s’investir au plus près des petites et moyennes entreprises. Elle propose désormais de nouveaux services à l’international et gère une nouvelle offre sous le pavillon Bpifrance Création.

Anne-Cécile Brigot, directrice de Bpifrance en Occitanie, à l’arrière-plan en compagnie de Nadine Faedo, directrice Bpifrance Languedoc-Roussillon. Crédits : Hélène Ressayres – ToulÉco

2018 a été une année record pour Bpifrance en Occitanie. L’an dernier, la banque publique d’investissement a ainsi soutenu près de 7000 entreprises pour un montant total de 1,7 milliard d’euros. Cela représente plus de 13% d’augmentation des fonds prêtés. Au total près de 3,7 milliards de financements publics et privées ont été levés. « La mission de la banque d’investissement est d’aider les entreprise de croissance à un passer des caps par nature compliqués à franchir », précise la directrice régionale Anne-Cécile Brigot-Abadie.

L’institution publique qui se veut être « un levier d’action pour les PME et TPE », revendique 76% de TPE parmi ses entreprises financées. Parmi ses compétences les plus favorisées par les TPE, l’apport de garanties au risque bancaire est le plus plébiscité. En 2018 cette activité a permis de garantir 256 millions d’euros pour 573 millions de prêts. « Cela offre une vrai sécurité pour les chefs d’entreprises » poursuit Anne-Cécile Brigot-Abadie. « Il est dur d’emprunter 1,2 million sans garantie. Le rôle de Bpifrance est de rassurer les établissements bancaires », témoigne Romain Chollier, président de Malakoff & Cie.

« Tenter l’aventure à l’international »

« Nous avons la capacité d’offrir aux entreprises un continuum de financement pour aller à l’international », explique Anne-Cécile Brigot-Abadie. En plus des financements, la banque publique propose ainsi de nombreux services internationaux dont la traduction, la mise en réseau et un accompagnement personnalisé. Des services dont a également bénéficié Romain Chollier. « Cela permet aux entreprises artisanales de tenter l’aventure à l’international et d’être présent sur les salons notamment ».

En complément de son activité de financement, l’établissement veut accompagner les entreprises vers la pérennité. « La grande force de Bpifrance Occitanie est d’avoir sur le terrain des chargés d’affaires qui vont directement voir les entreprises pour proposer notre accompagnement » se réjouit la directrice régionale.

Concernant ses perspectives, elle prévoit d’étendre l’influence de son programme industriel à la French Fab. Depuis le 1er janvier 2019, Bpi France Occitanie a repris l’ensemble des missions de l’AFE, l’Agence France Entrepreneur, et celles dédiés à la création d’entreprises de la caisse des dépôts. Pour la banque publique d’investissement, l’année s’annonce déjà chargée.

Rémy Gaubert, Touléco

 

partager cet article:

Laisser un commentaire