Pourquoi Citymeo devient Cenareo

pourquoi-citymeo-devient-cenareo

La startup toulousaine Citymeo veut accélérer son développement à l’étranger et change d’identité pour devenir Cenareo.

A l’anglaise, « Cenareo » se dira « scénario ». L’objectif de la jeune entreprise toulousaine, spécialisée dans les solutions d’affichage dynamique, est clairement d’accélérer son développement à l’international. Pour l’instant, Citymeo n’était présente à l’étranger qu’à Munich. Le communiqué publié est sans ambiguïté sur les intentions de « Cenareo ». « Nous avons voulu jouer avec le nom Cenareo (prononcé « Scénario ») qui fait référence à la mise en scène pour appuyer nos objectifs : affirmer notre développement international et se positionner en acteur « qui donne vie aux histoires » de nos clients. Nous aidons les communicants à orchestrer leurs contenus, à créer leur scénario de diffusions, à théâtraliser les points de vente en permettant des expériences interactives. » explique Valérie Besnard, Directrice de la communication de Cenareo.

Dans sa communication, la startup indique également : « C’est à l’occasion du plus grand salon mondial de l’audiovisuel et des systèmes intégrés, le salon ISE (ndlr : Integrated System Europe), qui se tiendra du 5 au 8 février 2019 à Amsterdam, que Cenareo dévoilera sa nouvelle identité sur le stand de Sharp.

En effet la solution développée par Cenareo est compatible avec les nouveaux écrans Sharp, exposés sur le stand. Ce partenariat traduit la volonté de Sharp et de Cenareo de construire une relation solide à l’avenir. C’est également lors de cette grand-messe de l’audiovisuel que Cenareo présentera ses innovations en termes de détection faciale (adaptation en temps réel des contenus en fonction de critères démographiques tels que l’âge ou le sexe) et d’applications interactives destinées au retail (usages à déclenchement instantanés via boutons connectés, mobiles ou encore tablette notamment).

Pour rappel, Citymeo (désormais Cenareo, donc) a été créé en 2012 et compte 32 collaborateurs.

MID e-news

partager cet article:

Laisser un commentaire