Alain Di Crescenzo, CCI d’Occitanie : « La prochaine guerre mondiale ne sera pas nucléaire, elle sera digitale ! »

alain-di-crescenzo-cci-doccitanie-la-prochaine-guerre-mondiale-ne-sera-pas-nucleaire-elle-sera-digitale

A la fois inquiet et enthousiaste, le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Occitanie a soufflé le chaud et le froid lors de ses vœux pour 2019.

Le  désormais fameux « en même temps » macronien s’est instillé partout, jusque dans le discours du Président de la CCI d’Occitanie. Une phrase résume le message d’Alain Di Crescenzo : « l’Occitanie est à la fois la région de France qui crée le plus d’emplois et celle qui a connu la plus forte augmentation du nombre de chômeurs ».

Côté « froid », il a rappelé que le scenario du pire n’était pas écarté pour la chambre consulaire de la région, dont le budget a quasiment été divisé par deux depuis 2016, passant de près de 120 M€ (117,5 M€ précisément) à 66,5 M€ en 2018. « Nous aurons un budget d’une cinquantaine de millions d’euros en 2018 et, si la logique est poussée à son terme, la baisse en 2020 par rapport à 2016 sera de 72%, ce que nous tenons bien sûr à éviter ! ». Alain Di Crescenzo a également indiqué que l’activité du commerce avait logiquement été impactée par le mouvement des « Gilets Jaunes », qui a débuté en novembre 2018, mais que « le pire reste à venir ». Selon lui, c’est en effet cette année que les effets négatifs de cette mobilisation se feront ressentir, notamment en ce qui concerne l’emploi et le niveau de trésorerie des entreprises (« les soldes ne suffiront pas à le relever », a-t-il précisé). « Il faut arrêter ça car l’économie française peut aller au tapis ! », a-t-il encore affirmé tout en indiquant qu’il avait reçu une délégation de gilets jaunes, « même si je suis en costard… ».

Un discours morose ? Ce n’est pas dans le genre d’Alain Di Crescenzo. Il a ainsi affirmé que, dans ce contexte peu favorable, la région occitane avait fait mieux que sortir son épingle du jeu et « surperforme », notamment dans l’industrie : « dans ce secteur, l’Occitanie fait 10 fois mieux que la moyenne française pour l’emploi ! ». Les chiffres sont encore plus flatteurs dans le domaine du numérique, mais ils sont atténués par la stabilité (voir le recul pour 2018, la CCI ne le sait pas encore officiellement) de la filière de l’agroalimentaire.

C’est donc en toute logique vers le numérique que se tourne la CCI d’Occitanie, « qui vient de remporter un appel d’offres sur la cyber-sécurité », affirme Alain Di Crescenzo. Sur les 13 départements de la région, la chambre consulaire emploie 1 340 personnes. Elles ne seront bien sûr pas toutes dédiées au numérique, mais le sujet devient primordial pour la CCI (pour mémoire, Alain Di Crescenzo dirige une entreprise du numérique, IGE+XAO, et pilote au niveau national le sujet du numérique dans les CCI). « La prochaine guerre mondiale ne sera pas nucléaire, elle sera digitale », a-t-il conclu.

Pascal Boiron, MID e-news

partager cet article:

Laisser un commentaire