Fullsave restructure son capital pour mieux se développer

fullsave-restructure-son-capital-pour-mieux-se-developper

L’hébergeur créé il y a une quinzaine d’année a vu ses dirigeants historiques et un troisième associé reprendre les rênes de l’entreprise. Avec la volonté de développer l’activité d’opérateur télécom dans le sud de la France.

Laurent Bacca le président de FullSave. Crédits : Hélène Ressayres – ToulÉco

En partenariat avec 

C’est une nouvelle étape dans le vie de la société toulousaine. Fullsave, spécialisée dans les telecoms et l’hébergement de serveurs et qui a vu le jour en 2004 à Labège, a passé il y a quelques semaines un nouveau cap en réalisant une opération de type MBO (Management buy-out) à hauteur de 4,6 millions d’euros. La société qui affiche un chiffre d’affaires de 6,7 millions d’euros en 2018 (en croissance de 20% par rapport à 2017), est désormais aux mains de trois personnes : les deux dirigeants historiques, le président Laurent Bacca, le directeur général Hugues Brunel, et Thierry Cavaillé qui a rejoint l’équipe il y a quelques mois.

Une nouvelle configuration qui devrait permettre à la société d’envisager de nouveaux axes de développement dans les années à venir. « Nous devons mener de nouveaux projets et entrer en phase d’industrialisation. Ce qui passe par le recrutement de nouveaux ingénieurs ainsi que des commerciaux », explique Laurent Bacca. En 2018 quatre embauches ont été effectuées, il en est prévu autant en 2019. Car depuis deux ans, FullSave enregistre une croissance exponentielle concernant son activité sur les réseaux télécom. Celle-ci est devenu aujourd’hui son cœur de métier.

Bientôt une nouvelle levée de fonds

Lancée en 2008, l’activité d’opérateur qui fait dire à Laurent Bacca que « FullSave est un Orange local », lui a permis d’installer 150 kilomètres de fibre et raccordé 250 entreprises : principalement sur l’agglomération toulousaine et dans le Muretain, même si elle est également intervenu dans le secteur de Saint-Gaudens et dans le Gers. « Nous avons restructuré cette partie de notre activité pour supporter notre montée en charge et rester compétitif », se réjouit Laurent Bacca.

Afin de financer cette montée en charge, les dirigeants de FullSave travaillent actuellement à une future levée de fonds, suite à celle de 2013, qui devrait intervenir dans les dix-huit mois à venir. Si le montant n’est pas encore défini, elle devrait permettre à la société toulousaine d’asseoir durablement son développement économique dans les zones où elle est déjà installée. Mais également de viser de nouvelles villes comme Montpellier voire Bordeaux.

 

Philippe Font

 

Partager cet article:

Laisser un commentaire